mercredi 17 juillet 2013

Budgets wallon et francophone : des économies pour l'école officielle


Le Vif

 

 


© Thinkstock

Cette économie, étalée sur trois ans, permettra aux écoles du réseau libre d'atteindre 75% des budgets accordés au réseau officiel. La mesure pourrait rapporter plus de 30 millions d'euros.

L'accord de la Saint-Boniface, conclu en 2001, engage la Communauté française (désormais Fédération Wallonie-Bruxelles) à relever progressivement les subventions de fonctionnement des écoles du réseau libre pour les porter à 75% du montant accordé aux écoles organisées par la Fédération, rappelle Le Soir. Mais les gouvernements wallon et francophone ont décidé d'interrompre ce mécanisme lors de la confection de leur budget 2014.

Pour que les moyens du réseau libre atteignent 75% de ceux accordés au réseau officiel, les gouvernements prévoient donc de diminuer les budgets alloués aux écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La mesure, étalée sur trois ans, épargnera cependant les professeurs.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

L'ENSEIGNEMENT OFFICIEL RABOTE AU BENEFICE DU LIBRE

C'est clair, l'olivier lâche l'enseignement officiel au bénéfice des intérêts du libre. Le coup de poignard est assené au coeur de l'été, tandis que le contribuable se dore la pilule à Blankenberge ou à Djerba.  De toute évidence, Marie Martine, la nouvelle ministre de l'éducation en Communauté française ne protestera pas, ni son parti, le CdH tout acquis aux intérêts de l'école libre catho. On s'étonnera, pour la forme, du silence du Ps (il est vrai qu'il consent à la régionalisation des soins de santé), du MR, des verts.

L'enseignement officiel n'a-t-il donc plus un seul défenseur au sein du monde politique?

Les questions disait Oscar Wilde ne sont jamais indiscrètes, seules les réponses le sont.

MG

 

Aucun commentaire: