mercredi 17 juillet 2013

Les "followers" du Pape sur Twitter iront plus vite au paradis


Le Vif

Source: L'Express 

Selon le journal anglais Guardian, le Vatican promet des "indulgences" - sortes de remises de peine au purgatoire - à tous les participants des JMJ à Rio. Bonne nouvelle: l'offre est valable aussi sur Twitter.


© Reuters

Offre spéciale JMJ: ne perdez plus de temps au purgatoire, à votre mort accédez plus vite au paradis. Selon le Guardian le Vatican promet des indulgences à tous les participants des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), qui commencent le 22 juillet à Rio.

Les indulgences sont ces promesses d'un accès plus rapide au paradis - grâce à un séjour raccourci au purgatoire, passage obligé des Catholiques décédés - dont l'Eglise faisait commerce au Moyen-Age.

"On obtient pas une indulgence comme une tasse de café" 
Cette fois les laissez-passer pour les délices éternels seront gratuits. Pour les millions de jeunes participants à la grande fête religieuse que le pape François animera à Rio la semaine prochaine en tout cas.

Et pour ceux qui n'ont pas la chance de se rendre sur place, suivre le compteTwitter du Pape peut suffire. Même si "vous ne pouvez pas obtenir une indulgence comme une tasse de café à la machine", tient à signaler au Corrieredella Serra l'archevêque Claudio Celli, un des porte-paroles du Vatican. Pour mériter son indulgence il faudra suivre les évènements en live et pratiquer les rites. RT appréciés. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LE SALAIRE DE LA DEBILITE


Le coran,qu'il est de bon ton de critiquer, dit que "Bel agir aura pour seule récompense l'agir bellement". La sagesse indienne nous rappelle que toute action généreuse se doit d'être désintéressée et ne saurait attendre aucune récompense ou rétributionIl importe au fond de faire le bien pour l'amour du bien. Tout le reste n'est que racolage, radotage et marketing pieux.

Ce pape mister Francis a décidément un visage Doctor Traditional extrêmement irritant. 


 L’indulgence est dite partielle ou plénière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le "péché".

Les papes successifs ont de tous temps accordé largement des indulgences pour orienter les dévotions, il en est résulté un phénomène d'inflation. C'est en 1967, suite au Concile Vatican II, que Paul VI a supprimé la référence à un nombre de jours ou d’années déterminés : désormais on ne parle plus que d'indulgence partielle ou plénière.

L'indulgence plénière apparaît au milieu du xie siècle pour encourager la croisade en Espagne, c'est-à-dire la Reconquista. Au cours du Moyen Âge, le « cours » de l'indulgence ne cesse de baisser : il faut de moins en moins d'efforts pour obtenir une indulgence de plus en plus large. On monnaie également des dispenses à diverses obligations, les sommes ainsi récoltées finançant des édifices religieux ou permettant à certains prélats de mener grand train.

La pratique des indulgences est donc de plus en plus perçue comme une forme de corruption au cours du xvie siècle.

Martin Luther attaque, quant à lui, le principe même de la pratique dans ses 95 thèses de Wittenberg. Luther s'élève également contre le marchandage des indulgences et accuse l'Église de profiter de la peur de l'Enfer : « Ils prêchent l'homme, ceux qui disent qu'aussitôt tintera l'argent jeté dans la caisse, aussitôt l'âme s’envolera [du Purgatoire] » (thèse 27). La « querelle des Indulgences » est donc l'une des causes du schisme entre catholiques et protestants. C'est wikipédia qui nous l'apprend.


Et voilà que le pape François ressort ces bondieuseries du magasin des vieilles lunes. Ce n'est vraiment pas de bon augure. 

MG

Aucun commentaire: