mercredi 14 août 2013

A Paris, monde et médias sont au cœur d’un café, place de la République


in Le Monde


©MA Stourm/Café monde et médias

Si vous êtes à Paris cet été, profitez donc du réaménagement de la place de la République: la mairie de Paris y a fait installer un miroir d'eau inspiré de celui de Bordeaux et un café monde et médias vient d'y ouvrir ses portes. De quoi buller utile les pieds dans l'eau avec un soda bio.

Géré par le groupe SOS (une entreprise sociale créée en 1984, fort de 10 000 salariés, 300 établissements, un million de bénéficiaires par an et 560 millions d'euros de chiffre d'affaires) qui a remporté l'appel à projet de la Mairie de Paris en début d'année 2013, le café monde et média est un lieu résolument ouvert sur le monde.


Dans son architecturedéjà, un médaillon entièrement vitré réalisé par l’agence d’architecture et d’urbanisme TVK (Trévélo & Viger-Kohler). L'intérieur de 170 mètres carrés peut accueillir 80 personnes assises et 12 personnes au comptoir. La terrasse, elle, compte pas moins de 150 places dont l'auvent (40 places) se prolonge sur le miroir d'eau - de quoi profiter sans mal des brumisateurs et de la bonne humeur des enfants qui trouvent ici un lieu de jeu bien agréable avec la chaleur.

Dans son accessibilité, ensuite. Ouvert tous les jours de l'année de 7h à 2h, le Café Monde et Média, de plain pied, est accessible aux personnes en fauteuil, qui peuvent même profiter du décroché de bar pour prendre un café au comptoir. Une boucle magnétique dans le plafond permet aux personnes appareillées de recevoir une information sonore absente de tout bruit ambiant (utile pour la radio ou lors de conférence, pour avoir le son du micro directement dans l'oreille). 


Dans les services proposés, également : pour favoriser l’accès à l’information et à la culture, un espace média propose 40 titres de presse français et étrangers consultables sur place gratuitement. Deux tablettes tactiles seront bientôt installées avec un accès aux journaux en ligne, et le wifi y est gratuit et illimité.

Une centaine d'événements sont prévus durant l’année, avec des "Up cafés": "l’idée est de créer un lieu citoyen, en organisant des rencontres et des débats autour de la citoyenneté, de la culture, de l'économie, l'économie sociale et solidaire, des ONG, l'éducation, etc." explique Mathieu Taugourdeau, responsable du projet au sein du groupe SOS. Expositions, rencontre avec des auteurs, éditeurs, mise en place d’une radio, retransmission des match de foot sont aussi au programme d’un lieu conçu pour être vivant et ouvert sur le quartier.

Parmi les autres services proposés, une cabine téléphonique pour sourds et malentendants proposée par Aditus, ouverte deux fois par semaine pendant trois heures à des personnes sourdes et malentendantes désireuses d’appeler un proche ou un employeur en bénéficiant d’un interprète en langue des signes.

"On a pas voulu faire boboïsant, mais vraiment ouvert à tous"

© MA Stourm/Café monde et médias

Un nouveau et sympathique lieu de rendez-vous, n'est-il pas ?

Anne-Sophie Novel

 ++ cafemondeetmedias.com

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

COUP DE COEUR


Tout Parisien se voulant "dans le vent" sera tenté de vérifier sur place si le journaliste dit vrai et la pompe est amorcée.

Mais l'opération n'est vraiment réussie que si la réalité correspond aux dits du journaliste sinon...

Les commentaires des internautes laissent entendre qu'il s'agirait d'une tentative"politique" de lancer un lieu "branchouillelargement subventionné par lamairie de Paris. Ne dit-on pas que les municipales auront lieu l'an prochain?

Ceci dit, le concept général est séduisant bien qu'il manque, à mon sens un ingrédient indispensable: la dimension interculturelle mais DiverCity est sans doute seul à penser cela. On imaginerait volontiers un machin de ce genre à Bruxelles, par exemple sur l'esplanade tristement vide du Parc Josaphat...

MG

 

Aucun commentaire: