mercredi 7 août 2013

Les appartenances culturelles multiples des adolescents - (Re) connaître pour aider à apprendre

CGé vous invite à une rencontre débat avec différents acteurs le samedi 12 octobre dans les bâtiments du site Galiléo de la Haute école Gallilée de 9h00 à 12h30.

Les études sur notre système scolaire pointent deux facteurs importants dans l’écart des résultats des élèves : la position socioéconomique des parents et la langue parlée à la maison.Si on ajoute à ces facteurs l’impact d’une histoire migratoire et les difficultés de la construction identitaire au moment de l’adolescence, cela rend la scolarité difficile, faite d’embuches et souvent de relégation. 
Comment donner des appuis à ces adolescents pour qu’ils puissent entrer dans les apprentissages à l’école et ailleurs ?

Programme

- 09h00 — Accueil 
- 09h30 — Introduction par Anne Chevalier, CGé

- 09h50 — Silence en migration - Jeunes et familles immigrés de quartiers populaires par Pascale Jamoulle, anthropologue UMons, UCL, Le méridien 
- 10h10 — Travail identitaire et ethnicité à l’épreuve de la ségrégation scolaire par Marie Verhoeven, chercheure en sociologie Girsef, UCL et Marie Jacobs, sociologue de l’éducation

- 10h30 — Pause questionnante

- 10h50 — S’Acc’Ados - Témoignage d’une pratique dans le quartier par Annick Delférière, psychologue SSM Chapelle-aux-Champs, coordinatrice adolescence à la LBFSM 
- 11h10 — Du mauvais au bon ghetto par David D’Hondt, enseignant dans l’enseignement technique et professionnel à Molenbeek

- 11h30 — Débat animé à partir des questions par Benoît Roosens, CGé 
- 12h15 — Conclusion et pistes par Sandrine Grosjean CGé 
- 12h30 — Fin

Informations pratiques

- Site Galiléo 
Rue royale 336 - 1030 BXL 
trams 92 & 94 "Saint-Marie" - Métro "Botanique" - Gare du "Nord" 
- de 9h00 à 12h30 
- PAF : gratuit 

Inscription sur www.changement-egalite.be


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

NE PAS MANQUER CETTE RENCONTRE AVEC PASCALE JAMOULLE

Selon nous personne n'a mieux compris les problèmes des jeunes et moins jeunes immigrants de deuxième ou troisième génération. Ses livres se fondent sur des enquêtes extrêmement minutieuses réalisées avec une empathie exemplaire. Un rendez-vous à ne pas manquer pour qui s'intéresse à l'interculturel.

MG

Aucun commentaire: