mercredi 4 septembre 2013

Mikhaïl Gorbatchev: «On ne peut pas croire aveuglément les Etats-Unis»

Frédéric Koller / Le Temps


Le Prix Nobel de la paix ne croit pas à une solution armée et défend la position de la Russie. «. Je ne comprends pas pourquoi rien n’est entrepris au Conseil de sécurité de l’ONU », déclare Mikhaïl Gorbatchev. Entretien           




"Aucun pays ne peut s’arroger seul le rôle de celui qui sait tout et qui a la solution à tout." (AFP)

Le dernier secrétaire général de l’ex-URSS s’est exprimé mardi devant un groupe de journalistes sur la situation syrienne. De passage à Genève pour célébrer le vingtième anniversaire de la Croix-Verte internationale, fondation de défense de l’environnement dont il est à l’origine, il défend la position des autorités russes sur ce dossier.

VOUS LUTTEZ POUR L’ELIMINATION DES ARMES CHIMIQUES. QUE PENSEZ-VOUS DES ACCUSATIONS PORTEES CONTRE LE REGIME SYRIEN?

Mikhaïl Gorbatchev: «  Premièrement, il faut savoir ce qui s’est exactement passé en se basant sur des faits. Je n’arrive toujours pas vraiment à croire que des armes chimiques aient été utilisées contre des êtres humains. C’est très choquant. Ce n’est pas normal. On discute depuis des années d’un processus d’élimination des armes nucléaires, bactériologiques et chimiques. Si c’est le cas, la Cour pénale internationale doit être saisie par le Conseil de sécurité de l’ONU. Jusqu’ici, le Conseil de sécurité n’a encore rien fait sur la question des armes chimiques. C’est la position de principe du gouvernement russe. Il faut par ailleurs réunir une nouvelle conférence internationale sur la Syrie. Mais on ne peut pas faire confiance à tout ce que disent les Etats-Unis. On ne peut pas les croire aveuglément. »

S’IL N’Y A PAS D’INTERVENTION MILITAIRE, COMMENT EMPECHER D’AUTRES MASSACRES EN SYRIE

Mikhaïl Gorbatchev:«  Le premier effort commun est de comprendre ce qui s’est passé. La Russie est prête à le faire. Aucun pays ne peut s’arroger seul le rôle de celui qui sait tout et qui a la solution à tout. Je ne comprends pas pourquoi rien n’est entrepris au Conseil de sécurité de l’ONU, qui doit être le principal responsable d’une action. Je ne peux pas faire confiance aux déclarations de frappes ciblées, je n’y crois pas. »

MAIS C’EST LA RUSSIE ET LA CHINE QUI ONT BLOQUE JUSQU’ICI DES RESOLUTIONS SUR LA SYRIE A L’ONU.

Mikhaïl Gorbatchev:«  Ils ont bloqué de mauvaises décisions. Les membres permanents du Conseil de sécurité ont un droit de veto et c’est une bonne chose. Ceux qui ont inventé ce mécanisme n’étaient pas stupides. Ce sont des décisions qui concernent la vie d’êtres humains. C’est une grande responsabilité. Certains pensent que les armes sont la solution. Je ne suis pas d’accord. »

 

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SARAJEVO 1914; DAMAS 2013?

Je termine la lecture de "Islam, l'épreuve française"" de Elisabeth Schemla, ancienne rédac chef du Nouvel Obs, qui brouille mon regard sur l'islam en Europe qui serait, selon elle, largement teinté d'islamisme. Enquête solide et argumentaire de poids. J'en ai froid dans le dos. J'y reviendrai!

"C'est une très large partie de la communauté musulmane qui est aujourd'hui, au vrai sens du terme, islamiste. Ce qui change la donne" (P.156)

"Le problème des musulmans, ce sont les musulmans eux mêmes"( p. 187)

Si elle devait avoir raison, nous serions plus près d'un conflit mondial qu'on n'imagine et dont le détonateur est à Damas. Les djihadistes retranchés derrière leurs barricades se préparent à renverser le dictateur et s'emparer du pouvoir pour tenter d'installer la charia, comment tentent de le faire leurs frères égyptiens, lybiens, tunisiens, irakiens...et les illuminés de sharia 4 Europe. Tout cela se tient! Pourquoi, sinon, les gamins frustrés quitteraient-ils leurs douillets foyers bruxellois pour aller se faire tuer en Syrie?

Je crains que Kerry le faucon n'ait, ni les intuitions, ni le tact de Hilary.

Obama, qui a flairé le piège, est tout à ses atermoiements

Le vieux Gorby est sorti de son silence pour hurler "arrêtez!"

Comment ne pas écouter ce vieux fou qui comprend tout avant tout le monde:"Aucun pays ne peut s’arroger seul le rôle de celui qui sait tout et qui a la solution à tout."

"J'ai pour ma part la certitude, aujourd'hui, devant l'ampleur des dégâts, que le dialogue interreligieux  et les imams ont un rôle  déterminant à jouer pour redresser la barre et éviter la dérive définitive" (Elisabeth Schemla, p. 258)

Le guêpier syrien est le lieu géométrique de tous les dangers.

MG

 

 

Aucun commentaire: