mercredi 16 octobre 2013

Des Belges lauréats du premier championnat mondial de dégustation de vin à l’aveugle

AFP


Un quatuor belge a remporté samedi le premier championnat du monde par équipes de dégustation de vin à l’aveugle, organisé à Léognan (Gironde), près de Bordeaux, a-t-on appris auprès des organisateurs qui ont annoncé que la compétition serait reconduite en 2014.


Les lauréats belges du championnat du monde par équipes de dégustation de vin à l'aveugle, le 12 octobre 2013 à Léognan (Photo Mehdi Fedouach. AFP)

Philippe KetelslegersFilip Mesdom, Eric Derenne et Serge Condens ont ainsi terminé la compétition avec sept points d’avance sur le Danemark, l’Angleterre finissant sur la troisième marche du podium. Les concurrents - seize équipes de quatre personnes, certaines venues avec un coach, originaires d’Europe, d’Afrique du Sud, de Chine, de Russie, d’Argentine et de Québec - se sont affrontés samedi matin au château Larrivet-Haut-Brion, à Léognan, où ils ont dégusté douze grands crus issus de différents pays du monde. Objectif: déterminer pour chacun le pays d’origine, son encépagement, l’appellation et le millésime. «Nous sommes particulièrement satisfaits» de ce premier championnat mondial», s’est réjoui M. de Cantenac, journaliste à La Revue du vin de France, mensuel à l’origine de cette compétition. L’enjeu d’une telle manifestation consistait essentiellement à «réunir et fédérer tous ces amateurs, dégustateurs du monde entier, qui peuvent parfois se sentir isolés dans leurs pays».

Ce championnat sera reconduit en 2014, «mais dans une autre ville», en France. Face à des «demandes toujours croissantes», La Revue du vin de France, qui avait lancé un championnat de France en 2003, puis un championnat d’Europe en 2008, avait décidé de lancer une compétition internationale.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LES BELGES CHAMPIONS DE L'EXCELLENCE


Curieusement, les Belges ont actuellement le vent en poupe. Et voici qu'ils remportent en terre bordelaise le championnat mondial de dégustation de vin à l’aveugle. Quelle ironie et quel blâme pour les oenologues de terroir français!

Je ne saurais dire pourquoi, mais cette victoire m'excite plus que celles des diables rouges ou les triomphes de Stromae et me fait autant plaisir que le Nobel de physique.  Chauvinisme belge? Je ne crois pas; pied de nez à l'arrogance française! Reste à savoir si ces quatre bons vivants sont tous bruxellois ou originaires de nos terroirs wallons ou flamands. La diversité fait la force et l'excellence!

Vive la dérision.

MG

 

 

Aucun commentaire: