jeudi 24 octobre 2013

La N-VA rompt avec un président de section locale condamné pour trafic d’armes


La N-VA a mis fin à sa collaboration avec Géza Mezösy, président faisant fonction de la N-VA à Forest, Saint-Gilles et Uccle.


La décision de la direction de la N-VA fait suite à la révélation, par l’auteur Koen Hostyn (membre du PVDA), de la condamnation de Mezösy en 1996 et 2001 pour trafic d’armes. À la N-VA, on est surpris par l’information. « Cela ne correspond pas aux valeurs et aux normes de notre parti. Nous en avons discuté et nos chemins se sont séparés », indique le porte-parole du parti à l’Agence Belga.

Koen Hostyn, économiste, philosophe et actif au service d’études du PVDA (Parti des travailleurs, pendant du PTB), publiera en janvier un livre intitulé « La Flandre de De Wever ». Dans ce livre, il passe à la loupe le programme socio-économique de la N-VA et les liens étroits entre des dirigeants du parti et quelques entrepreneurs flamands.

Dans le cadre de son enquête, Koen Hostyn a achoppé sur le « passé remarquable » de quelques nouveaux membres de la N-VA. L’un d’entre eux est Géza Merzösy, président faisant fonction de la N-VA pour Forest, Saint-Gilles et Uccle. Selon Koen Hostyn, Géza Mezösy a été condamné à deux reprises, en 1996 et 2001, pour trafic d’armes. Il aurait été impliqué dans un réseau qui livrait des armes à des pays de l’ex-Yougoslavie entre 1992 et 1994, alors que la guerre faisait rage et qu’un embargo avait été imposé par le Conseil de sécurité de l’ONU. « Brussel Deze Week » en retrace l’histoire cette semaine.

Le QG de la N-VA affirme qu’il n’était pas au courant du passé de GézaMezösy« Notre section bruxelloise est abasourdie. Cette personne était active à un bas niveau. Il était président faisant fonction d’une section dormante. Nous avions nous-mêmes peu de contact avec lui. Nous n’étions pas au courant de son passé. Mais ce passé ne correspond pas aux valeurs et normes du parti. Nous en avons discuté et nos chemins se sont séparés », explique le porte-parole de la N-VA.

« Il a menacé des journalistes »

« Nous avons été choqués que ce responsable de la N-VA ait menacé les journalistes de l’hebdomadaire néerlandophone qui a révélé l’affaire. « N’écrivez pas cela, ou je mettrai mes amis du Parquet dans le coup », aurait-il déclaré. C’est tout simplement inacceptable, dénonce Dirk De Block, membre de la direction du PTB pour la Région de Bruxelles-Capitale et conseiller communal à MolenbeekEst-ce la manière via laquelle la N-VA envisage le débat démocratique ? »

« La guerre en ex-Yougoslavie est un exemple récent parmi les nombreux de l’histoire européenne qui ont montré jusqu’où peut mener l’idéologie nationaliste », souligne encore Dirk De Block.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SIC TRANSIT GLORIA N-VAE

On risque d'en découvrir encore de belles avant mai 2014 et c'est tant mieux!Sale temps pour la N-VA tandis que Elio, son ennemi héréditaire, marche sur les eaux. Décidément la vie politique  tourne sur le mode de l'imprévisible.

 

Aucun commentaire: