jeudi 3 octobre 2013

Le couple royal accueilli chaleureusement à Namur

BELGA et La Libre


C'est la 6e joyeuse entrée du couple royal. 

Après avoir écouté les enfants de la chorale "Les Jolies Notes" qui leur ont chanté "Li Bia Bouquet" à leur entrée dans le palais provincial de Namur, le roi Philippe et la reine Mathilde ont rejoint le salon royal pour écouter le discours du gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen, et du bourgmestre, Maxime Prévot.

Le Roi a reçu un discours en wallon encadré par un artisan. Il s'agit d'un texte écrit il y a près de cent ans, en 1914, par la société namuroise dialectale wallonne des Rêlis Namurois, en introduction à un long poème spécialement composé pour la joyeuse entrée du roi Albert Ier et de la reine Elizabeth à Namur le 1er août 1914, qui avait dû être annulée en raison du déclenchement de la guerre.

"Ce poème, qui est un alliage équilibré entre l'affirmation d'une identité wallonne et l'aveu d'un patriotisme et d'une fidélité sans faille à notre pays et à nos Souverains, ne leur fut envoyé que six ans plus tard, une fois le conflit terminé", a révélé le gouverneur.

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

PIED DE NEZ A BART

Du monde et de l'enthousiasme pour accaueillir le couple royal en Wallonie; du nationalisme, des sarcasmes et des symboles anti-belges en Flandre.

A bien regarder les photos, on aura observé que le bourgmestre de Namur portait sa ceinture maïorale en baudrier bien visible avec en macaron les armes de la province de Namur qui, ironie du destin, représentent un lion des Flandres barré dun trait rouge. Un élégant pied de nez au maire anversois grand champion de la N-VA.

MG

 

Aucun commentaire: