jeudi 16 janvier 2014

Des centaines d'illégaux dans des bidonvilles le long de la frontière française


Le Vif


Le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, s'inquiète des conséquences de l'installation de six camps habités par des réfugiés non loin de la frontière franco-belge.


© Herwig Vergult/Belga

Carl Decaluwé pointe notamment du doigt la hausse du nombre de trafiquants d'êtres humains en Belgique, et le nombre d'illégaux qui tentent de rejoindre l'Angleterre via notre pays. Les 800 réfugiés vivraient par ailleurs dans des conditions inhumaines dans ces camps qui font penser à des bidonvilles, écrivent jeudi De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Dans la nuit de lundi à mardi, la police a mis la main, lors d'une action de contrôle, sur 22 illégaux dans un véhicule. Cinq trafiquants d'êtres humains ont été interpellés et placés sous mandat d'arrêt. Les illégaux se rendaient probablement dans l'un des camps installés le long de l'autoroute reliant Paris et Calais, à quelques kilomètres de la Belgique.

Les tentatives menées par les réfugiés pour rejoindre l'Angleterre passent souvent via la Belgique, ce qui provoque des nuisances en Flandre occidentale. "Le nombre a par ailleurs doublé dans notre pays depuis la fermeture des parkings d'autoroute en France en 2009", ajoute M. Decaluwé, qui appelle à la mise en place de mesures urgentes par les gouvernements français et britannique.



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LES TRAFIQUANTS D'ÊTRES HUMAINS


On les appelait autrefois des esclavagistes et la conquête du Congé de Léopold II avait comme alibi d’éradiquer ce fléau en apportant la civilisation du colonisateur. Le colonisateur s’est retiré depuis longtemps d’Afrique et voilà que les colonisés émigrent en masse vers l’Europe en déclin.

Cette Europe vivote et régresse mais elle refuse de se fédérer en une nation unique et puissante parlant d’une seule voix et prenant son destin en main, notamment en s’attaquant globalement au problème de l’immigration massive vers son territoire.  La situation actuelle est pain bénit pour l’engeance des trafiquants, autrement dit les mafias et le crime organisé.  

MG

Aucun commentaire: