jeudi 9 janvier 2014

Joëlle Milquet "prête" pour la ministre-présidence bruxelloise


MATHIEU COLLEYN ET JONAS LEGGE La Libre Belgique


Grosse surprise dans l'élaboration des listes bruxelloises du cdH. La Libre a appris, auprès d'une source bien informée, que la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet se présentera à la Région bruxelloise le 25 mai prochain. Elle sera suivie sur la liste par Benoit Cerexhe, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre.

Joëlle Milquet se présentera donc au même niveau que Vincent De Wolf (MR), Rudi Vervoort (PS),Christos Doulkeridis (Ecolo) et Didier Gosuin (FDF). Or, la ministre était plutôt attendue au niveau fédéral face à Didier Reynders (MR), Laurette Onkelinx (PS) ou Olivier Maingain (FDF).

Mme Milquet s'est dite prête à exercer la fonction de ministre-présidente, avec une véritable ambition de déploiement de la Région, en convergence avec les autres entités, si le signal de l'électeur lui donne l'occasion de le faire.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LA BATAILLE DE BRUXELLES


La bataille de et pour Bruxelles s’annonce rude. Il est de bon ton de critiquer Joëlle. C’est un caractère volontaire et  une personnalité enthousiaste. Son intérêt pour Bruxelles l’honore, quoi qu’en pensent ses détracteurs. Qui n’en a pas. Elle risque de faire un très beau score pour se retrouver dans l’opposition. Beaucoup parient sur une alliance MR-PS à tous niveaux. Wait and see.

Ministre-présidente ? C’est très peu vraisemblable. On peut évidemment imaginer une alliance NVA-CD&V-VLD-NVA-Groen-Verts-MR-CDH au fédéral et quelque chose qui y ressemble au régional (NVA-VLD-CD&V- éventuellement groen au Parlement flamand) (Bruxelles MR-CDH-Verts-FDF) (MR-CDH-Verts à la région wallonne) Il faut voir l’arithmétique du scrutin du 25 mai.

Une alliance MR-PS paraît plus vraisemblable sauf si la NVA se rend incontournable en Flandre ce qui est loin d’être impossible.

On risque d’être parti pour une formation longue,  très longue avec un roi sans expérience et sans autorité. MG



Aucun commentaire: