mercredi 29 janvier 2014

Josy Dubié, Hugues Le Paige, la FGTBcarolo... soutiennent le PTB

LA LIBRE ET BELGA 


                               


Tous signent un appel pour la gauche de la gauche.

Le PTB (Parti du travail de Belgique) a frappé un grand coup. Plusieurs personnalités du monde syndical ou des médias ont décidé de soutenir le parti. On cite en vrac, Josy Dubié (ex-Ecolo), Hugues Le Paige (ex-RTBF), Irène Pêtre (CNE), Fabrice Murgia (comédien belge), Isabelle Stengers(ULB), Patrick Bebi (acteur), Fabrice Epis (CNE), Anne Lowenthal (blogueuse), Anne Morelli (ULB), Christian Viroux (FGTB Charleroi) et quelques autres. Ils signent tous un appel pour incarner la gauche de la gauche.

Certains appellent à voter, d'autre seront également présents sur les listes du PTB. Il est cependant encore trop tôt pour dire quels seront les choix individuels. Notons que l'ensemble de la régionalecarolo de la FGTB soutiendra aussi le parti.

"Ce parti a évolué", a affirmé l'ex-sénateur Ecolo Josy Dubié, relevant la place qu'occupait désormais l'écologie au PTB. La philosophe Isabelle Stengers (ULB) a elle insisté sur la "nécessaire insoumission par rapport à ceux qui disent que la crise n'est qu'un mauvais moment à passer".

Pour le syndicaliste hennuyer Carlo Briscolini (FGTB), l'union des trois partis doit être vue comme un rassemblement "aux côtés du PS et d'Ecolo, sans exclure qui que ce soit". Ces deux derniers partis ont été sollicités pour adhérer à la démarche, mais ont préféré garder leur identité, a-t-il fait observer.

Au nord du pays, le PTB (PVDA) ne présentera pas la même union "d'ouverture", mais des membres de la LCR seront présents sur ses listes.

D'autres partis de gauche moins historiques que le PTB, la LCR et le PC ne figurent pas dans cette union, comme le jeune Mouvement de gauche ou le plus récent encore mouvement VEGA.



ÉDITO: RÉENCHANTER LA POLITIQUE

FRANCIS VAN DE WOESTYNE  La Libre Belgique



Un édito de Francis Van de Woestyne(La Libre)

 La gauche de la gauche a décidé d’unir ses forces pour le scrutin du 25 mai. Bonne nouvelle. La démocratie a besoin de débat politique.

Souvent, les citoyens ont le sentiment que le débat public est mort : tué par des effets d’annonce, des petites phrases, masqué par des dérives futiles, accaparé par les grands partis. Oui, il fautréenchanter la politique. En soi, l’émergence de nouveaux courants de pensée est rafraîchissante et permet de faire progresser le débat.

(…)On nous permettra, toutefois, deux remarques. La première : ce "PTB-GO" est en fait l’auberge espagnole des gauches ultra. On y retrouve notamment la Ligue communiste révolutionnaire, des trotskistes fâchés avec des marxistes-léninistes. A moins qu’ils ne se soient réconciliés…

Quel est leur modèle ? La Russie d’hier, celle d’aujourd’hui ? Cuba, la Corée du Nord… ? Car tel est le véritable danger. S’indigner, fort bien. Mais proposer quoi ? Les "recettes" prônées par cette gauche-là sont floues ou folles. La deuxième est d’ordre stratégique. Toute division de la gauche affaiblit la gauche. Toute voix conquise par le PTB le sera au détriment du PS ou d’Ecolo. Si le PTB obtient un siège, c’est le PS qui en perdra un. Et si les voix du PTB font perdre un siège au PS, c’est… le MR qui verra ses rangs grossir. Cette initiative est donc une très bonne nouvelle pour… la droite



 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LA FGTB LÂCHE LE PS ?


Attention, Dehousse a prévenu : si la FGTB prend fait et cause pour le PTB, ce sera un signe fort : le signal de son éloignement du PS et l’annonce du tassement électoral inévitable de celui-ci. Jean Faniel du Soir commente : « Toute la FGTB de Charleroi s’est ralliée au manifeste du PTB. En général une régionale se prononce rarement et quand elle le fait c’est pour le PS »

Autrement dit, il risque d’y avoir du changement en Wallonie !

MG

 

Aucun commentaire: