lundi 24 février 2014

Des excuses allemandes pour les atrocités de 14-18 ?


Pierre Havaux   Le Vif


On prête à l’Allemagne l’intention de frapper un grand coup et de délivrer un signal fort à l’occasion des commémorations du centenaire de 1914-1918 en Belgique.


Archive. © Image Globe

Le président allemand Joachim Gauck, attendu comme son homologue français François Hollande à Liège le 4 août prochain, pourrait présenter des excuses officielles pour les atrocités commises il y a cent ans par les troupes allemandes dans plusieurs villes de Belgique. Jamais un tel geste n’a été posé au plus haut sommet de l’Etat allemand.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

ETHIQUE REPARATRICE


Il s’agit de poser un geste symbolique, cent ans après les nombreux massacres qui ont endeuillé la plupart des villes et de villages de notre pays. On songe aux villes martyres : Dinant et tous les villages qui l’entourent, Louvain, Aerschot…C’est un geste nécessaire et symbolique, comme le fut celui de Willy Brandt tombant à genoux face au monument aux victimes du ghetto de Varsovie ou les mains jointes de Kohl et Mitterrand à Douaumont.

Ces gestes qui frappent l’inconscient collectif sont nécessaires à la guérison des blessures psychologiques profondes qui affectent nos inconscients. 

Dans la région de Dinant, tous les monuments aux morts qui rappellent ces infâmes forfaits ont été restaurés et les noms des victimes systématiquement redorés avec soin : devoir de mémoire oblige.

Selon nous, une telle démarche participe largement du dialogue des civilisations, surtout si elles ont provoqué autant de cruauté.

MG

 

 

 

Aucun commentaire: