lundi 10 février 2014

Elio Di Rupo à Liesbeth Homans (N-VA): "La vérité doit être dite aux gens"


LA LIBRE BELGIQUE 





ELIO DI RUPO N'EST "ABSOLUMENT PAS D'ACCORD QUE L'ON SCINDE NOTRE PAYS"

Le Premier ministre était l'Invité de Pascal Vrebos sur RTL-TVI ce dimanche 9 février. Elio Di Rupo a réagi aux propos tenus par Liesbeth Homans (N-VA) sur LaLibre.be. La très influente et controversée présidente du CPAS d'Anvers était l'Invitée du samedi de LaLibre.be.

"Alors qu’Yvan Mayeur critiquait notre CPAS, des sdf dormaient dans les rues de Bruxelles en plein hiver. Ça, ça n’existe pas à Anvers!", déclarait celle qui est aussi le bras droit de Bart De Wever. Liesbeth Homans affirmait également que le CPAS d'Anvers était plus social que la plupart des CPAS tenus en Wallonie par des socialistes, et de conclure: "On nous présente comme des monstres caractériels qui vont tout prendre aux Wallons. C’est presque une incitation à la haine."

Et le Premier ministre de lui répliquer: "La vérité doit être dite aux gens. Ce sont des propos de campagne. Mais qu'a dit la N-VA lors de son congrès? Il a dit: 'Il faut scinder tout: la sécurité sociale, la police, la justice... seule la défense nationale resterait fédérale'. Il appelle ça du 'confédéralisme'. En d'autres termes, ce mot 'confédéralisme' cache en réalité le séparatisme. C'est-à-dire la fin de notre pays."

Bref, Elio Di Rupo n'est "absolument pas d'accord que l'on scinde notre pays". Même chose pour l'indexation que la N-VA voudrait supprimer et à laquelle le Premier refuse de toucher. Quant à l'idée de débattre directement avec Bart De Wever, il balaye la proposition de Pascal Vrebos"Vous faites très bien l'intermédiaire", lance-t-il au journaliste.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

DI RUPO SE PROTEGE


C’est la réponse du berger à la bergère.

Surtout, en fuyant le débat avec De Wever, Elio évite de créer des tensions inutiles au sein de son cabinet, par des déclarations intempestives qui feraient tomber le gouvernement à trois mois des élections.

Di Rupo avance masqué, comme Descartes.

C’est sans doute, pour lui, la meilleure des stratégies.

Homans tombe le masque mais elle n’a rien à perdre.

Plus la campagne avance, plus ces gens-là se mettent à ressembler à leurs cousins du Vlaams Belang.

MG

 

Aucun commentaire: