mardi 22 avril 2014

Les 5 pays préférés des millionnaires


Si vous étiez riches à millions, où iriez-vous habiter ? Choisiriez-vous votre pays d'adoption en fonction de ses conditions climatiques, économiques ou… fiscales ?

Selon un rapport de New World Health, le Royaume-Uni est le pays préféré des millionnaires qui quittent leur patrie. Entre 2003 et 2013, pas moins de 114.100 millionnaires se sont installés là-bas.

Singapour, avec sa politique fiscale avantageuse et sa grande sécurité, est le deuxième pays préféré des riches:45.000 millionnaires y ont élu domicile les 10 dernières années.

Les États-Unis viennent ensuite  (42.000 millionnaires supplémentaires en 10 ans), suivis de l'Australie (22.200) et de Hong-Kong (22.200).

D'OÙ VIENNENT LES MILLIONNAIRES ?

Les millionnaires émigrants proviennent principalement de Chine. Pas moins de 76.200 millionnaires chinois ont quitté leur pays entre 2003 et 2013, principalement pour rejoindre Hong kong, Singapour et le Royaume-Uni.

Les millionnaires indiens sont les deuxièmes plus nombreux à avoir quitté leur pays : 43,400 d'entre eux se sontinstallé au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie.

Viennent ensuite les millionnaires français, italiens et russes. Les Français et les Italiens ont eux une nette préférence pour la Suisse et le Royaume-Uni.

Mais un nombre surprenant de millionnaires suisses mettent eux aussi les voiles, surtout vers Singapour, Royaume-Uni, et les Emirats Arabes Unis.

LES VILLES QUI COMPTENT LE PLUS DE MILLIONNAIRES (SELON L’ÉTUDE)

Londres

339 300 millionnaires

New-York

300 100 millionnaires

Tokyo

226 500 millionnaires

Singapour

225 000 millionnaires 



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SOMMES-NOUS EN 1788 ?

J’ai lu, sans me souvenir où, qu’il y avait un million de pauvres à Paris en 1789, que ce sont eux qui ont entraîné la chute de l’Ancien Régime. Les millionnaires sont sortis de Paris, laissant le pavé mouillé aux armées des démunis. Après les trente glorieuses vinrent les décennies calamiteuses avec les gigantesques disparités de revenus. Les pauvres du monde entier envahissent nos capitales rutilantes.

La marmite commence à bouillir. Sommes-nous en 1788?

Aucun commentaire: