samedi 17 mai 2014

La Géorgie et la Moldavie signeront un accord d'association avec l'UE

AFP 



La Géorgie signera officiellement le 27 juin un accord d'association avec l'Union européenne, tout comme la Moldavie, a indiqué mercredi le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, alors que Bruxelles cherche à cimenter cet accord en pleine crise autour de l'Ukraine.

"Nous signerons l'accord à Bruxelles le 27 juin avec tous les chefs d'Etat ou de gouvernement de l'UE", a déclaré M. Van Rompuy lors d'une conférence de presse à Tbilissi.

Cet accord avait déjà été paraphé en novembre durant le sommet du Partenariat oriental de Vilnius, en même temps que la Moldavie. Mais il avait été éclipsé par la volte-face de l'Ukraine, qui avait préféré accepter un partenariat avec la Russie, provoquant une crise qui fait aujourd'hui voler en éclats l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

"La Géorgie est un pays libre, démocratique qui doit faire ses propres choix. Aucune pression extérieure ne peut changer cela", a-t-il dit, faisant allusion à la Russie, qui voit d'un mauvais oeil ses anciens satellites soviétiques se rapprocher de l'Occident.

"La Géorgie suit son cap vers une intégration européenne", a déclaré le Premier ministre géorgienIrakli Garibachvili. "C'est le choix de notre peuple, basé sur nos valeurs communes", a-t-il ajouté.

Tbilissi espère que cet accord d'association lui permettra d'avancer vers une entrée à part entière dans l'UE.

M. Van Rompuy a affirmé qu'il "n'était pas le but ultime" de la coopération entre l'UE et la Géorgie.

La veille, le président de l'UE, en visite à Chisinau, avait indiqué que la Moldavie signerait aussi cet accord le 27 juin.

L'UE a avancé la date de la signature officielle, prévue initialement fin 2014, en raison de la crise en Ukraine et des craintes des deux ex-républiques soviétiques de subir des pressions de la part de la Russie.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

PAS GENIAL

« L'UE a avancé la date de la signature officielle, prévue initialement fin 2014, en raison de la crise en Ukraine et des craintes des deux ex-républiques soviétiques de subir des pressions de la part de la Russie. »

Si Poutine regardait cela comme pure provocation, il n’aurait franchement pas tort.

Certes, d’accord avec le principe mais pas du tout avec le timing. C’est donner du grain à moudre aux Russes qui n’attendent que cela. Ce qu’ils veulent : créer une fédération dans laquelle ils tireront les ficelles. Mais est-ce vraiment illégitime ? Descartes dirait non, MG aussi.



L'UKRAINE AU BORD DE LA GUERRE CIVILE, SELON SERGUEÏ LAVROV

Le Vif

Source: Belga

L'Ukraine est "aussi près de la guerre civile qu'on puisse l'être", a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en relevant un climat non propice à la tenue d'élections "libres et équitables".


Sergueï Lavrov © AFP

"Lorsque des Ukrainiens tuent des Ukrainiens, je pense qu'on se retrouve aussi près de la guerre civile qu'on puisse l'être", a souligné M. Lavrov dans un entretien à Bloomberg TV.

Le chef de la diplomatie russe a ajouté que dans l'est et dans le sud de l'Ukraine, il y avait déjà une "guerre, une vraie guerre" avec "l'utilisation d'armes lourdes". Mardi les services de sécurité ukrainiens ont annoncé que sept militaires ukrainiens avaient été tués par des tirs au lance-roquette d'insurgés pro-russes dans l'Est du pays, en proie depuis des semaines à une insurrection armée.

Si cet environnement "est propice à la tenue d'élections libres et équitables, je ne sais pas ce que 'libre et équitable' peut signifier", a souligné M. Lavrov en référence à l'élection présidentielle anticipéeen Ukraine le 25 mai. Engagé depuis la mi-avril dans une opération à l'encontre des séparatistes dans l'Est, Kiev s'efforçait de lancer mercredi le "dialogue national" encouragé par les Occidentaux, mais sans les séparatistes.

M. Lavrov a estimé que les séparatistes devaient participer aux discussions. "Pour que ce dialogue national réussisse, il est indispensable de s'assurer de la participation de toutes les régions d'Ukraine", a-t-il dit.

 


Aucun commentaire: