mardi 10 juin 2014

L'imam Chalghoumi se recueille au Musée juif: "Il ne faut pas associer l'islam à ce malade mental"


S. Le. avec J. LGG  La Libre



Un moment de recueillement a lieu ce lundi soir au Musée juif à Bruxelles, où une attaque antisémite a été perpétrée voici plus de deux semaines et qui a fait 4 morts. Le rassemblement est une initiative des imams de France. 

 

Parmi les participants figuraient l'imam de Drancy Hassan Chalghoumi. Celui-ci, connu pour son ouverture vers le judaïsme et souvent menacé verbalement et physiquement par les intégristes, a confié à Lalibre.be les raisons de sa présence et l'importance qu'il y accorde.  "Il faut sortir du silence. Il faut que la majorité musulmane sorte du silence et dise que nous n'avons rien avoir avec ce type d'assassin. J'invite aussi les parents à dialoguer davantage avec les jeunes. Si je suis ici, c'est pour montrer que la communauté musulmane apporte son soutien aux familles endeuillées. Car nous sommes tous victimes. Il ne faut pas associer l'islam à ce malade mental. Il a choisi lui même cette voie." 

"Vers un islam européen"

L'imam Hassan Chalghoumi a aussi ses pistes pour éviter que ce genre de drame ne se reproduise. "Aujourd'hui, il faut rassurer les citoyens qui ont peur. Je plaide pour un islam européen et je dis stoppe à l'ingérence étrangère. Les imams doivent être mieux formés et il faut un système contre la radicalisation.

Quant à son grand espoir après sa visite de ce lundi: "Moi j'attends qu'il y ait un jour 100.000 musulmans qui viennent déferler ici pour dénoncer ceux qui salissent l'islam".

 

UN MOMENT FORT, UNE PRIÈRE MARQUANTE 



Crédit: LaLibre.

Le recueillement s'est terminé par un moment fort: une prière durant laquelle les représentants des communautés juive et musulmane se tenaient la main. Ceux-ci ont ensuite respecté une minute de silence avant de chacun allumer une bougie en hommage aux victimes. 

 

MAREK HALTER (ÉCRIVAIN JUIF): "MA PAROLE EST PLUS FORTE QU'UNE KALACHNIKOV"

Parmi la foule présente au recueillement, l'écrivain juif Marek Halter. Celui-ci aussi tenait absolument à participer à l'hommage. "J'accompagne beaucoup mon ami Chalghoumi dans ses démarches. Ce n'est pas simple car ses démarches représentent une menace extrême. Mais il est important de réconcilier les religions. Le message que nous adressons ici est destiné au grand public et non pas aux extrémistes. Parce que les extrémistes seront toujours là."

Et Marek Halter accorde a sa fonction d'écrivain une valeur primordiale. "Je considère que ma parole est plus forte qu'une Kalachnikov. Car un jour, cette Kalachnikov ne fonctionnera plus!"

 

PHILIPPE BLONDIN: "J'ACCUEILLE LES IMAMS FRANÇAIS AVEC ÉNORMÉMENT D'ÉMOTIONS"

Le président du Musée juif de Bruxelles Philippe Blondin, contacté par Lalibre.be, explique l'origine et l'organisation du rassemblement de ce lundi.

D’OÙ VIENT L'INITIATIVE DE CE RASSEMBLEMENT AU MUSÉE JUIF DE BRUXELLES?

"C'est une initiative qui vient des imams de France. C'est un magnifique geste d'ouverture. Je les accueille avec énormément d'émotion, une grande humanité, une grande valeur. Je suis persuadé que l'imam Chalghoumi fait un travail formidable. Il est écouté et suivi par de nombreux musulmans. Le rassemblement qui a lieu ce lundi est adressé à chacun de nous, à toute personne qui compatit à la douleur commune.

MAIS LES INTÉGRISTES RESTERONT-ILS SOURDS À CETTE INITIATIVE?

"Ça c'est clair! Il est impossible de faire changer leur vision du monde. Ils sont pour un retour à l'homme primitif. C'est un vrai fléau.

AVEC QUEL ÉTAT D'ESPRIT ÊTES-VOUS AUJOURD'HUI?

"Un état d'ouverture. Mais je suis aussi dégoûté. Je sors d'une réunion auprès d'Alexandre [la 4e victime décédée dans la fusillade] qui était allongé et dont on pouvait apercevoir le visage. La seule chose que nous ferons cet après-midi, c'est se recueillir. Il n y aura pas de discours, aucune intervention à portée politique. Nous sommes ici pour le recueillement."

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

MAIS OÙ SONT PASSÉS LES IMAMS BELGES ?


On connaît le courage et la liberté de ton et de pensée de l’imam de Drancy admirable à plus d’un titre. Mais pourquoi cette parole de concorde et d’empathie doit-elle venir de France. Qu’est ce qui explique le silence relatif des imams de Belgique ?

Ce silence, cette lenteur de réaction inquiète à plus d’un titre.

MG

 

 

Aucun commentaire: