jeudi 31 juillet 2014

Le pique-nique interculturel sera de retour à Saint-Georges


Par Samantha Thibaudeau, Journaliste



Photo: Suzie Gilbert

 

L’activité se déroulera sur l’heure du diner à la terrasse couverte du parc des Sept-Chutes, à proximité de la cantine. « Le pique-nique annuel du comité ABNA est une tradition qui répond parfaitement à l´un des objectifs du projet en immigration, soit celui de sensibiliser la population locale à la réalité de l´immigration en favorisant les rencontres interculturelles », mentionne Jeanne Bizier, directrice générale du CJE de Beauce-Sud.Le dimanche 24 août prochain aura lieu le pique-nique interculturel annuel du comité d’Accueil en Beauce des nouveaux arrivants (ABNA). C’est avec l’implication du Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud (CJEBS) que l’organisation de l’évènement est possible via le programme d’accueil et d’intégration des immigrants en Beauce-Sartigan.

Lors de la journée, une prestation musicale du duo composé de Joannie Demers et Olivier Turcotte sera offerte. De plus, la thématique de cette année est  « à la bonne franquette », pour une ambiance décontractée et particulièrement conviviale.

L’activité est gratuite, mais les participants doivent apporter un plat à partager comme le veut la tradition. La population locale ainsi que les nouveaux arrivants sont attendus en grand nombre.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

PIQUE-NIQUE INTERCULTUREL AU PARC JOSAPHAT ?



 On me dira que ce n’est pas grand-chose et que ça ne vaut pas la peine d’être publié ici. Erreur ! L’interculturel ne peut progresser qu’à petits pas et ceci en est un. Je lance une idée, une bouteille à la mer. Je l’adresse tout particulièrement à l’échevin de la culture de Schaerbeek. Pourquoi ne pas organiser un pique-nique interculturel de ce style sur la belle esplanade du parc Josaphat. Quelqu’un m’a dit qu’on y organisait désormais d’agréables apéritifs urbains, grand rendez-vous des jeunes bobos de la capitale le vendredi. Alors, Monsieur l’échevin de la culture, Monsieur le bourgmestre, qu’attendez-vous pour faire de ce parc le magnifique, cet espace public privilégié, un lieu de dialogue et le transformer ainsi en un incubateur interculturel aussi puissant que peut l’être le parvis de Saint-Gilles? Vous me direz que nous ne sommes pas en année électorale et qu’il faudra cinq ans avant que le peuple ne soit appelé aux urnes. Raison de plus pour le faire maintenant, cet été, tout de suite. Qu’on se le dise dans cette commune où règne un bon climat de tolérance et ou se respire le bon air cosmopolite. Et surtout ne pas oublier que l’interculturel ne va pas de soi mais résulte d’un volontarisme émanant de quelques pionniers de bonne volonté. Roger Nols, de sinistre mémoire, a osé le « parc fou » avec Jo Dekmine alors pourquoi pas le parc interculturel? « L’activité est gratuite, mais les participants doivent apporter un plat à partager comme le veut la tradition. » Qu’en pense Jo Dekmine ?

MG



 


Aucun commentaire: