jeudi 28 août 2014

Appel à des pouvoirs cohérents, sans vendetta

Béatrice Delvaux Éditorialiste en chef (Le Soir)

Les Wallons font leur rentrée aujourd’hui, les Bruxellois la semaine prochaine, les francophones hier et les Flamands fin septembre. On attend encore le fédéral mais, en vérité, plus tout à fait. Et en tout cas, plus comme avant. Car avec la sixième réforme de l’Etat et le transfert de compétences, la rentrée politique des Régions est cette fois aussi la rentrée de la (nouvelle) Belgique. Une situation qui a été consacrée, un peu à la surprise générale, par la concomitance des élections régionales et fédérales, qui ont forcé à l’épure politique qui se trouve désormais devant nous.

Soyons lucides : le confédéralisme agité comme un épouvantail est déjà à l’œuvre. Le citoyen ne le vérifiera qu’au fil des mois, à chaque fois qu’une des compétences transférées le touchera concrètement mais, désormais, la manière dont le Wallon, le Bruxellois et le Flamand seront gérés sera dans un très grand nombre de cas, totalement différente.

Avec la sixième réforme de l’Etat, le centre de gravité du pays s’est déplacé et ne cessera plus de l’être. Pas seulement parce que la N-VA poussera « au crime », mais parce que les hommes politiques francophones demanderont le transfert de davantage de compétences encore, histoire de compléter le dispositif imminent.

On peut aimer ou regretter cette nouvelle réalité belge mais aujourd’hui, on se doit de tout faire pour que ce nouveau paysage fonctionne avec efficacité, fluidité, dans la coopération totale entre partis et niveaux de pouvoirs travaillant dans l’intérêt général. Or le climat et la configuration politiques actuels font craindre le pire, c’est-à-dire une guerre de tranchées menée depuis les différents « bastions ».

Que le PS et le CDH livrent une opposition infernale à la suédoise au fédéral, relève du jeu démocratique. Par contre, il serait inacceptable que ces deux partis pervertissent les niveaux régionaux ou la Fédération Wallonie-Bruxelles en en faisant non des instruments de gouvernance, mais d’opposition. La remarque vaut aussi pour le MR et les partis flamands qui pourraient installer une autoroute entre le fédéral et la Région flamande, alors qu’ils saboteraient les Wallons et les Bruxellois, histoire de punir le PS et le CDH.

Les sentiments de revanche et de détestation qui dominent aujourd’hui entre ces partis, font tout, à cet égard, sauf rassurer. Pour rappel, dès lors : les gouvernements sont des outils au service du citoyen et pas de clans en mal de vendetta.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

MERCI BÉATRICE



Merci Béatrice d’agiter le grelot et de sonner l’alarme. Le rôle de Wallobrux est de gérer les matières communautaires -l’école et la culture- pas de mettre des bâtons dans les roues des décisions du fédéral . Et vice-versa du reste. Pas sûr que son appel sera entendu par le landerneau politique.

A l’évidence, la vendetta démarrera aussitôt que le programme de la kamikaze verra le jour et peut-être même avant que cette coalition ne sorte des limbes.

Elle prouvera une chose, c’est qu’on sest réveillé après les élections de mai 2014 dans une Belgique devenue, à l’insu de son plein gré, une nation confédérale c’est-à-dire plutôt deux qu’une et ce, paradoxalement, par la volonté du PS qui a donné l’impulsion de la grande métamorphose en concluant, vite fait avec le CDh, des coalitions régionales hostiles au MR. Oui, décidément tout est paradoxe dans la patrie du surréalisme. Tout se passe comme si le PS, ci-devant belgicain, s’était métamorphosé en parti régionaliste.

Vous me suivez, fidèles lecteurs de DiverCity ?

Béatrice Delvaux prend de l’assurance en devenant toujours plus indépendante, lucide, critique et au-dessus de la mêlée des partis. La direction du Soir est-elle consciente qu’elle abrite dans son écurie une des rares consciences libres de l’intelligentsia bilingue de ce pays ?

Merci Béa de nous aider à réfléchir pour mieux cerner et tenter de comprendre toute la complexité d’un royaume de Belgique en pleine mutation.

MG

Aucun commentaire: