dimanche 31 août 2014

Syrie: des dizaines de Yazidies "vendues" à des combattants de l'EI

Le Vif


Des dizaines de femmes yazidies capturées en Irak par l'Etat islamique (EI) ont été forcées à se convertir à l'islam puis "vendues" pour être mariées de force en Syrie à des combattants du groupe jihadiste, rapporte une ONG.



Femme Yazidie, originaire de Sinjar en Irak, août 2014 © REUTERS/Youssef Boudlal

L'EI, qui sème la terreur dans les territoires qu'il contrôle en Irak et en Syrie, a "réparti entre ses combattants 300 filles et femmes de la communauté yazidie qui avaient été enlevées en Irak ces dernières semaines", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Parmi ces 300 femmes, au moins 27 ont été 'vendues et mariées' à des membres de l'EI dans les provinces septentrionales d'Alep et de Raqa et dans celle de Hassaka (nord-est)", selon l'ONG qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires en Syrie. "Chaque femme a été vendue contre un montant de 1.000 dollars, après avoir été convertie à l'islam", précise-t-elle.

Les Yazidis sont une communauté kurdophone non-musulmane prise pour cible dans le nord de l'Irak par l'EI qui a lancé début juin une offensive d'envergure en Irak.

L'Observatoire n'était pas en mesure de confirmer si le reste des femmes ont été également vendues et mariées, soulignant qu'elles sont considérées comme des "prisonnières de guerre".


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LE SILENCE DES MUSULMANS MODÉRÉS

 


Alexandre le Grand, grand conquérant de l’antiquité obligeait ses généraux à épouser des filles des pays conquis pour promouvoir l’interculturel dans son vaste empire. Il fut le premier inventeur connu du cosmopolitisme.

L’Etat Islamique donne de l’islam l’image la plus négative qui soit et une réputation qui est de nature à nourrir un courant islamophobe fort. C’est désastreux pour le vivre ensemble en Europe.

Seuls les plus modérés peuvent corriger un regard sur l’islam qui dans l’inconscient collectif se brouille. Mais ils se taisent.

MG

Aucun commentaire: