jeudi 18 septembre 2014

La moto de Peter Fonda dans Easy Rider aux enchères

Z



La Harley Davidson customisée du célèbre acteur du film culte pourrait atteindre plus d'un million de dollars.

 

La moto légendaire de Peter Fonda sera proposée aux enchères du 17 au 19 octobre. Conduite par l'acteur dans Easy Rider, aux côtés de Dennis Hopper, elle pourrait atteindre plus d'un million de dollars.

Le vendeur n'est autre qu'un homme d'affaires californien, Michael EisenbergCo-propriétaire d'un restaurant thématisé autour de la moto et des deux personnages principaux d'Easy Rider, «Captain America» et Billy, depuis 1990, il souhaite maintenant s'en défaire. Eisenberg l'aurait acquise après le tournage du film de 1969, qui prône la quête de la liberté à moto.

La Harley Davidson customisée avec le drapeau étasunien sera vendue par une maison d'enchères spécialisée dans le cinéma: Profiles in History, près de Los Angeles. Cette pièce unique vient avec ses papiers, ainsi qu'une lettre de Peter Fonda.

Il ne s'agit pas d'une simple moto. Comme le souligne le propriétaire de la maison d'enchères, Joseph M. Maddalena: «Cette moto génère des émotions puissantes même pour ceux qui ne sont pas des «bikers». Elle symbolise les années 60, les bons et les mauvais côtés de cette décennie». En effet, Peter Fonda a créé un mythe pour plusieurs générations de spectateurs, scandé par Born to be Wild de Steppenwolf.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LE FÉTICHISME DE L’OBJET ET LE CULTE DU VEAU D’OR.

La fascination de notre civilisation occidentale post moderne pour la technique est sans limite. Ernst Jünger fut un des premiers à la dénoncer suivi par Martin Heidegger.

Certes, il s’agit d’un magnifique objet chargé d’une force symbolique inouïe comme l’Aston Martin de James Bond, le coupé Bentley de voyage en Italie (Rosselini), la limousine des fraises sauvages, la Mercedes de Adolphe Hitler ou la dernière Lincoln de Kennedy. On n’a rien vu d’aussi beau ou presque aux Harley Davidson Days de Dinant. Le contraire de Pen Duick de Eric Tabarly.



Dans les déserts d ‘Irak et de Syrie s’affrontent les fous du Dieu du coran et les adorateurs du veau d’or et de la déesse technique calés dans les cockpits de leurs F16 ou F35. Choc des civilisations? Of course horse ! 

«Cette moto génère des émotions puissantes même pour ceux qui ne sont pas des «bikers». Les bikers sont comme une secte rebelle qui gagne des adhérents dans toutes les classes de la société occidentale malade de la bagnole qui a tout envahi. Une véritable engeance pour les riverains mosans, les week-ends et jours fériés.

« Elle symbolise les années 60, les bons- Lookin' for adventure
And whatever comes our way- et les mauvais côtés de cette décennie. » celle de l’entrée en agonie de la puissance américaine dans le marais vietnamien.

MG

 

 

"BORN TO BE WILD"

Get your motor runnin'
Head out on the highway
Lookin' for adventure
And whatever comes our way
Yeah Darlin' go make it happen
Take the world in a love embrace
Fire all of your guns at once
And explode into space

I like smoke and lightning
Heavy metal thunder
Racin' with the wind
And the feelin' that I'm under
Yeah Darlin' go make it happen
Take the world in a love embrace
Fire all of your guns at once
And explode into space

Like a true nature's child
We were born, born to be wild
We can climb so high
I never wanna die

Born to be wild
Born to be wild

 

 

 

Aucun commentaire: