dimanche 23 novembre 2014

Theo Francken (N-VA) veut intensifier le retour des illégaux criminels

ENTRETIEN>FRÉDÉRIC CHARDON ET VINCENT ROCOUR La Libre



 

VOUS VOULEZ DIMINUER LE NOMBRE DE PLACES D’ACCUEIL POUR DEMANDEURS D’ASILE ET AINSI RÉALISER DES ÉCONOMIES À FEDASIL. POURTANT, LE NOMBRE DE DEMANDES AUGMENTE. EST-CE COMPATIBLE ?

Il est exact que le nombre de personnes qui viennent chez nous pour demander l’asile augmente. Cela s’explique par la situation en Syrie et en Irak où se déroule actuellement un grave conflit. Il y a des millions de réfugiés. Une partie de ces personnes vient frapper aux portes de la Belgique. Il faut pouvoir les accueillir. Mais malgré ce flux migratoire, il y a encore de la place dans nos centres d’accueil. Le taux d’occupation avoisine les 75 %. Il est donc possible de faire des économies dans le secteur de l’accueil. Vu la situation au Moyen-Orient, nous fermerons moins de places que prévu. Mais nous en fermerons. Un plan sera d’ailleurs élaboré d’ici la fin de l’année.

VOUS AVEZ L’INTENTION D’INSTAURER UN DROIT DE RÔLE À PAYER PAR CEUX QUI DEMANDENT UN DROIT DE SÉJOUR EN BELGIQUE. QUI CELA CONCERNE-T-IL ? POUVEZ-VOUS DONNER UN MONTANT ?

C’est un droit demandé pour couvrir les frais de dossier. Cela se fait déjà dans des pays comme la France et les Pays-Bas. Les montants ne sont pas encore fixés. Mais ils seront équitables.

[...]

J’ai seulement posé une question. J’ai lu dans certains journaux francophones que j’aurais affirmé que la communauté congolaise, la communauté marocaine, la communauté algérienne avaient une plus-value nulle. Où est-ce que j’aurais affirmé ça ? Ce que j’ai dit avait pour base un article de "The Economist". Cet article dont le titre était "La magie des diasporas" remonte à 2011. Personne n’a lu cet article parmi les journalistes qui ont écrit sur mes propos. Mais bon, soit… L’article disait que la plus-value économique des diasporas pour les Etats-Unis et le Canada s’élève à des milliards de dollars. Là-bas, les communautés immigrées ont clairement une plus-value économique. En Europe, on a un autre modèle d’immigration. L’immigration est moins liée au facteur du travail. J’ai posé cette question sur Facebook pour ouvrir un débat en Belgique sur notre modèle d’immigration.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

IMMIGRATION SELECTIVE


C’est clair, Francken, conformément à la vulgate N-VA plaide pour une immigration triée sur le volet et à valeur ajoutée pour l’économie du pays. C’est le modèle américain ou nordique européen, pas le modèle PS beaucoup moins discriminatoire. En somme, en toutes choses, la suédoise prend le contrepied de la dynamique socialiste.  Le compromis des Belges c’est fini.

Dans cette partie de bras de fer, le PS risque, dans les années qui viennent, de perdre ses plus belles plumes au profit du PTB qui monte dans les sondages.

MG

 

 

Aucun commentaire: