vendredi 7 novembre 2014

Vers un master pour les imams


BELGA La Libre Belgique



Le ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Claude Marcourt (PS) envisage de mettre en place un master universitaire interdisciplinaire en étude de l'islam, révèle jeudi Le Soir en s'appuyant sur les conclusions d'un rapport du Centre d'études de l'ethnicité et des migrations de l'ULg sur la faisabilité d'une formation pour les imams en Belgique. A l'heure actuelle, il n'existe aucune structure publique chargée de former les imams ou les professeurs de religion islamique.

Trois "pistes" ressortent du rapport sans qu'une ne soit présentée préférentiellement. Il s'agirait soit de mettre en place un master universitaire, soit de créer une Faculté de théologie islamique, ou encore de reconnaître des diplômes étrangers.

Le ministre Marcourt semble privilégier la première piste. Cette formation devrait être coorganisée par les différentes universités francophones. Une des conditions sine qua non de réussite serait d'impliquer les communautés musulmanes, "sans déroger à la liberté académique" cependant.

Quant au programme, il comprendrait différents volets: enseignement religieux, formation sociétale et civique, voire cours de français pour les non-francophones.



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

ENFIN !


Il est totalement inconcevable de devoir constater que rien n’a été fait dans ce domaine après un demi-siècle d’immigration. Plus qu’une erreur, c’est une faute. Nous l’avons répété si souvent que cela en devenait lassant. Enfin, le monde politique sort de sa torpeur et de sa connivence communautariste et électoraliste : surtout ne pas fâcher les musulmans.

Un effet indirect de la suédoise ?

MG



LA FOIRE MUSULMANE ÉVITE LA POLÉMIQUE, MAIS SE SENT "VICTIME D'UNE RÉCUPÉRATION POLITIQUE"

BELGA La Libre Belgique


Les organisateurs de la Foire musulmane programmée sur du 7 au 10 novembre prochains à Bruxelles ont déprogrammé la participation du prédicateur koweïtien Tareq Al-Suwaidan qui s'est vu retirer son visa d'accès au territoire belge par les autorités fédérales, a-t-on appris mercredi auprès de l'un d'eux, après leur audition par le secrétaire communal, la police et le service juridique de la Ville de Bruxelles. "Nous sommes des citoyens belges. Nous nous rangeons à la décision prise par les autorités, même si nous avons le sentiment d'avoir été victimes d'une récupération politique", a commenté M. Karim Chemlal, porte-parole de la Ligue des Musulmans de Belgique.

Les organisateurs ont répondu présents mercredi matin, à la convocation qui leur a été adressée par la Ville de Bruxelles dans le cadre d'une procédure formelle. Selon M. Chemlal, l'échange s'est déroulé très sereinement.

La Ville de Bruxelles avait maintenu cette convocation pour le cas où un grain de sable viendrait gripper les dispositions prises au niveau fédéral à l'égard de Tareq Al-Suwaidan. Etant donné que la procédure donne aux organisateurs la possibilité d'introduire une note de défense, le cabinet du bourgmestre n'a pas souhaité communiquer à l'issue de l'entretien.

Les organisateurs de la Foire ont par ailleurs pris acte de la décision du gouvernement fédéral d'annuler le visa de M. Al-Suwaidan, qui lui avait pourtant été octroyé jusqu'à mardi. Ils se sont étonnés de la volte-face intervenue dans ce dossier, après la délivrance du visa, alors que l'OCAM a évalué le prédicateur koweïtien à un niveau trois sur une échelle de risque de quatre en terme de menace pour la sécurité.

Pour leur part, ils estiment avoir démontré leur volonté de trouver une issue favorable à cette polémique, notamment en relayant la déclaration détaillée des excuses de M. Al-Suwaidan, lequel a notamment affirmé que l'antisémitisme n'a pas sa place dans l'islam, mais "dont les excuses n'ont pas trouvé une oreille aussi attentive que celles données par Théo Francken pour ses propos haineux".

Ils ont enfin dit rester sereins quant au succès de la Foire Musulmane, "rendez-vous idéal pour aller à la rencontre de la diversité des musulmans de Belgique".



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

INDESIRABLE !


Nous n’avons que faire ici de ces agitateurs patentés qui prêchent un intégrisme et un fondamentalisme frelatés.

 

Aucun commentaire: