mardi 9 décembre 2014

BAROMETRE : le rejet politique touche aussi la popularité


CHRISTIAN LAPORTE  La Libre Belgique



La population belge aimerait que la classe politique, toutes tendances confondues, en revienne à l'essentiel et ne s'enlise pas davantage dans des petits jeux politiciens qui ne servent pas sa cause, tout au contraire...puisqu'ils nourrissent les extrêmes!

C'est une des leçons du Baromètre politique La Libre/RTBF/Dedicated dont nous continuons à dérouler les enseignements ce lundi dans les colonnes de La Libre.

Le PS s'est certes fait plaisir par une politique d'opposition très aggressive parfois un peu “borderline” mais ce n'est pas ce qu'attend l'opinion...

De manière générale, le travail de l’opposition fédérale, tous partis confondus, est jugé sévèrement par les sondés. Spécifiquement celui du PS.

A peine 23 % des Belges approuvent la campagne publicitaire “injuste.be” menée sur Internet par les socialistes contre “les coupes budgétaires du gouvernement MR-NV-A”. Qui plus est, 29 % à peine suivent Elio Di Rupo, lorsqu’il parle d’un “gouvernement d’ultra-droite”.

La différence d’appréciation entre le nord et le sud du pays est assez nette. Par exemple, si 16 % des Flamands approuvent la campagne “injuste.be”, le chiffre monte à 34 % des Bruxellois et 31 % des Wallons, ce qui reste faible. La terndance à développer un ‘climat de « peur visant à inquiéter les citoyens sur leur avenir.” est condamnée surtout en Flandre.

Il ressort aussi de la consultation que tant la majorité que l’opposition doivent encore trouver leurs marques, alors que le gouvernement est en place depuis moins de deux mois. Cela se ressent dans la population, qui demande sans doute encore un peu de temps avant de se forger une opinion définitive. C’est ainsi qu’entre un sondé sur trois et un sur cinq – ça dépend des questions posées dans le baromètre – ne se prononce pas.

Question popularité, Elio Di Rupo reste en tête en Wallonie avec 42 % de soutiens loin devant Maggie De Block (24 %) qui fait la nique à Didier Reynders (20 %) et Paul Magnette (16 %) qui perd encore du poil de la bête. Ce dernier aurait du souci à se faire face à l'avancée de Marie-Christine Marghemqui occupe la 10e place suivie, c'est un enseignement du baromètre, des autres nouveaux ministres MR.

Du côté bruxellois, Elio Di Rupo reste en tête avec 33 % devant Didier Reynders (28 %) qui perd un point suivie par l'incontournable Maggie De Block qui progresse encore de deux points (25 %) alors qu'à la quatrième place suit Laurette Onkelinx dont les interventions à la Chambre ont visiblement impressionné plus d'un Bruxellois! Mais ces derniers continuent aussi à apprécier la sagesse de Charles Picqué qui progresse dans la seconde partie du top 10 avec Rudy Demotte...

Surprenant: du côté flamand, les politiques les plus populaires descendent ou stagnent tous: de Bart De Wever à Kris Peeters en passant par Maggie De Block et Liesbeth Homans. Etonnant: Jan Jambon n'est pas dans le top 20...


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

« SI LE PEUPLE PENSE MAL, CHANGEONS LE PEUPLE ! »  BRECHT


A chacun d’en tirer ses propres conclusions. Pas un mot sur Charles Michel. Comme c’est étrange…

 

 

 

Aucun commentaire: