vendredi 2 janvier 2015

Le Collectif contre l'islamophobie porte plainte contre Eric Zemmour

AFP La Libre



Le Collectif contre l'islamophobie en Belgique (CCIB) a annoncé jeudi le dépôt d'une plainte auprès du procureur du Roi dans le cadre de la venue le 6 janvier prochain à Bruxelles du journaliste français Eric Zemmour. Le CCIB interpelle également publiquement le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, et celui d'Uccle, Armand De Decker. Le CCIB explique sortir de sa réserve en réponse au "silence et à l'inaction" qui ont suivi son interpellation "hors champ médiatique", le 19 décembre, des organisateurs du Cercle de Lorraine ainsi que de M. Mayeur.

"Le CCIB est fermement attaché à la liberté d'expression et à sa préservation mais ne peut rester inactif face à la propagation dans notre pays de la haine envers les musulmans ou envers une quelconque catégorie de population sur base de ses convictions, origines, apparences et/ou cultures", explique le collectif fondé en septembre 2014, tout en soulignant que M. Zemmour a déjà été condamné en France pour incitation à la haine raciale.

Par sa plainte, le CCIB demande au Procureur de mener une enquête visant à examiner le caractère éventuellement illégal des propos de M. Zemmour.

Eric Zemmour est l'invité d'un déjeuner littéraire le 6 janvier au Cercle de Lorraine à Bruxelles. Il doit ensuite présenter son livre "Le Suicide français" à la librairie Filigranes. En soirée, il est attendu au B19 country club à Uccle pour un débat. Le Cercle de Wallonie a également sollicité Eric Zemmour à venir s'exprimer le 13 janvier prochain à Liège.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

ZEMMOUR, TRIERWEILER, HOLLEBECQ : MÊME CAMPAGNE MARKETING

Tout ce barnum médiatique est savamment orchestré par les éditeurs et les libraires âpres au gain. Les medias tombent royalement dans le panneau. Je n’ai pas acheté la brique de Zemmour et je ne lirai pas le roman de Hollebecq, ni le bouquin de Pollony en signe de protestation contre la mise sur orbite commerciales de ces nains idéologiques. Le refus de légion d’honneur de Piketty va du reste dans le même sens, ne soyons pas dupes.

Si un Hitler encore inconnu  avait voulu promotionner son Mein Kampf aujourd’hui, il ne s’y serait pas pris autrement.

Il est temps de défendre les petits libraires et les petits éditeurs courageux et les vrais intellectuels, pas les marchands de soupe de l’édition.

MG


POUR SAUVER LES PETITES LIBRAIRIES, IL LANCE UNE EXTENSION ANTI-AMAZON


Amazon-Killer permet de chercher un livre dans le catalogue d'Amazon, puis de voir s'il est disponible dans une librairie proche. Une réponse à l'hégémonie du site de e-commerce américain.

 


© Alexandre Dulaunoy

En quelques années, Amazon est devenu le portail de référence lorsqu'il s'agit de trouver un livre. Toujours premier dans les résultats des moteurs de recherche, une offre pléthorique... Revers de la médaille, le géant américain est aussi l'un des responsables de la mort des librairies. Pourquoi se déplacer jusqu’à un commerce quand on peut être livré chez soi et pour un centime d’euros ? 

MON LIVRE EN MOINS D'UNE HEURE 
  
Pour remédier à ce problème, l’activiste numérique Elliot Lepers a crée Amazon-Killer. Une extension à installer sur le navigateur Internet Google Chrome qui permet de voir très rapidement si un ouvrage repéré sur Amazon est disponible dans une librairie proche. « Si on prend le métro, en moins d’une heure, on a son bouquin. Aussi rapide que soit Amazon, il ne vous livre que le lendemain », argumente son créateur. « C’est assez drôle,  poursuit Elliot Lepers dans les Inrocks.je n’ai pas fait grand-chose. Il y a une base de données, celle de la Place des Libraires, et il y a Amazon. J’ai juste fait un petit pont entre les deux. »


« F**CK AMAZON »

« ça maaaaaaaarche :) merci! et f**ck Amazon!! », s’enthousiasme l'un des 1 500 utilisateurs qui ont déjà téléchargé l’extension. Un dispositif promis à un bel avenir en France, car si Paris est la ville d’Europe qui compte le plus de libraires, c’est aussi celle ou l’on achète le plus sur Internet. Un paradoxe qui fait que, selon le concepteur, « les libraires n’ont plus que quelques années à vivre », alors même que la défiance va croissante face au géant américain. Selon les Inrocks, le syndicat des libraires français a très bien accueilli l’initiative d’Elliot Lepers et certains de ses homologues européens, intéressés, l’ont même contacté… À suivre. 
 

Côme Bastin 
Journaliste We Demain 
Twitter : @Come_Bastin

 

 

LA LIGUE DES DROITS DE L'HOMME PAS CONTRE LA PRISE DE PAROLE DE ZEMMOUR À BRUXELLES



LA LIBRE BELGIQUE

La Ligue des droits de l'homme (LDH) s'est dit réticente à une interdiction a priori de la prise de parole du journaliste français Eric Zemmour lors de sa venue en Belgique début janvier, a-t-elle indiqué mardi à l'agence Belga, et ce afin afin de préserver le droit à la liberté d'expression tout en veillant à ne pas franchir la "ligne rouge" de l'incitation à la haine et à la discrimination. Quelques associations et personnalités politiques, qui revendiquent l'interdiction de la venue du polémiste, ont récemment pris pour exemple l'interdiction de séjour, en novembre dernier, de Tareq Al-Suwaidan, un prédicateur koweïtien islamiste lié aux Frères musulmans invité en tant qu'orateur à la troisième édition de la Foire musulmane de Bruxelles.

"A l'époque, on était également réticent à l'interdiction de séjour de Tareq Al-Suwaidan. Le droit à la liberté d'expression est un droit fondamental même si nous comprenions qu'il existait un réel danger d'incitation à la haine. Ici, c'est moins évident. Il est différent de laisser parler Zemmour parce que son discours est facilement démontable: il tronque les chiffres et ses propos virent au grotesque. Garantissons lui son droit à la liberté d'expression; il se démonte et se coule de toute façon tout seul", estime Alexis Deswaef, président de la LDH.

Eric Zemmour est l'invité d'un déjeuner littéraire le 6 janvier à 12h30 au Cercle de Lorraine à Bruxelles. Il doit ensuite présenter son livre "Le Suicide français" à la librairie Filigranes. La séance de dédicaces est prévue entre 16h00 et 17h30. A 18h30, il est attendu au B19 country club à Uccle pour un débat. Le Cercle de Wallonie a également sollicité Eric Zemmour à venir s'exprimer le 13 janvier prochain à Liège.

"Il faut être prudent avec l'interdiction a priori, ce n'est pas une bonne chose. A l'instar de Dieudonné dont la tenue du spectacle avait été empêchée, une telle interdiction fait beaucoup de publicité à ces personnes et les place en personnes martyres. Ils ne méritent pas autant d'attention. Zemmour ne vaut pas la peine d'être entendu et son invitation en dit long sur les organisateurs qui veulent l'écouter sortir de fausses affirmations et les conclusions idiotes qu'il en tire", a-t-il ajouté.

En cas de franchissement de la "ligne rouge", il devra être poursuivi pour viol de la loi antidiscrimination et antiracisme, a encore précisé Alexis Deswaef.

 

Aucun commentaire: