lundi 2 février 2015

Festival d'Angoulême 2015: l"Arabe du futur" de Riad Sattouf sacré meilleur album

Focus Vif

Source : Belga

La BD du Français Riad Sattouf, "L'Arabe du futur: une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)" a reçu dimanche le "fauve d'or" du meilleur album au festival d'Angoulême, grand rendez-vous de la bande dessinée qui a rendu hommage à Charlie Hebdo et ses dessinateurs tués le 7 janvier.



Riad Sattouf © AFP

Le 42e festival, qui rassemble chaque année dans le sud-ouest de la France les plus grands noms de la BD mondiale, avait déjà remis jeudi son Grand Prix au célèbre auteur de mangas Katsuhiro Otomo, créateur de la série culte Akira.

L'Arabe du futur publié aux éditions Allary est un roman graphique tendre et hilarant sur l'enfance de Riad Sattouf, fils d'une bretonne et d'un Syrien, entre Paris, la Libye de Kadhafi et la Syrie d'Assad. Par son style simple et d'une grande puissance expressive, proche du dessin de presse, émaillé de légendes pleines d'humour, Riad Sattouf se situe dans la veine d'une Marjane Satrapi(Persepolis) ou d'un Guy Delisle, qui utilisent le récit décalé pour mieux faire comprendre le réel. Son album, un des succès de l'année, a déjà été tiré à 150.000 exemplaires. Prolifique et éclectique, l'auteur a publié de nombreux autres albums, comme "Pascal Brutal" ou "Ma circoncision" et réalisé le film "Les Beaux Gosses" en 2009. Riad Sattouf a dessiné pendant dix ans "La Vie secrète des jeunes" dans Charlie Hebdo, l'hebdomadaire satirique dont la rédaction a été décimée lors de la tuerie du 7 janvier et qui a reçu dimanche un Grand prix spécial du festival.

Le festival a également attribué dimanche un nouveau "Grand Prix Charlie de la liberté d'expression" qui, pour sa première édition, est revenu aux dessinateurs tués dans le massacre mené par deux djihadistes: Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré et Charb. Ce prix récompensera chaque année les auteurs qui se battent pour la liberté d'expression. La Belgique a elle aussi réussi à décrocher un prix. La bande dessinée "Choc: Les fantômes de Knightgrave" du dessinateur EricMaltaite et du scénariste Stéphane Colman est repartie avec le Prix des Lycées de Poitou-Charentes.



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

A LIRE SANS TARDER

C’est plus que drôle et plein de poésie. Nous en avons parlé à sa sortie. Nous avions adoré. Intelligent, lucide et poétique.

 

Aucun commentaire: