samedi 28 février 2015

Les Français sensibles à la montée de l'islamophobie et de l'antisémitisme


  lefigaro.fr

 


Selon un sondage Odoxa, 77% des Français ont l'impression que l'islamophobie progresse et 68% estiment que c'est également le cas pour l'antisémitisme.


Les Français ressentent plus fortement l'antisémitisme et l'islamophobie, à en croire un sondage Odoxa pour i-Télé etLe Parisien. Quelques jours après la profanation du cimetière de Sarre-Union, et alors que plusieurs chiffres font état d'une hausse des actes islamophobes, 77% estiment que l'islamophobie progresse; ils sont 68% à considérer que c'est également le cas pour l'antisémitisme.

«Ces résultats ne signifient pas que l'antisémitisme et l'islamophobie progressent en réalité en France», tempère Gaël Sliman, président de l'institut Odoxa. «Mais cela nous indique que les Français ressentent, eux cette progression de l'un et l'autre dans leur pays.» Le sondeur souligne par ailleurs que «malheureusement, ce sentiment rejoint effectivement une réalité» décrite par le baromètre de CSA puis LH2, qui mesure le taux de racisme et d'antisémitisme en France. «Comparés aux statistiques objectives et aux sondages permettant une mesure sur le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme, on observe que, malheureusement, ce sentiment rejoint effectivement une réalité», résume Gaël Sliman.

Les résultats de ce sondage permettent également de constater que l'idée d'une progression de l'islamophobie en France est partagée à droite et à gauche: 75% des sympathisants de droite estiment qu'elle est une réalité, tout comme 84% des sympathisants de gauche. Un constat rare, souligne Odoxa.

LES MESURES POUR RÉFORMER L'ISLAM DE FRANCE DIVISENT

L'institut de sondage a également interrogé les 1.003 sondés sur la polémique qui a entouré le 30e dîner du Crif et la tentative de François Hollande de réconcilier le président de l'instance représentative juive, Roger Cukierman, et le président du CFCM Dalil Boubakeur. Ils sont 63% à approuver la démarche du président français dans cet épisode de tensions en vue de réconcilier les deux responsables. Du côté des sympathisants de gauche, 83% jugent que le chef de l'État était dans son rôle en recevant les deux représentants. Ils ne sont que 49% à le penser à droite.

Dernier sujet abordé par le sondage: les mesures annoncées pour renforcer le dialogue avec l'islam. Les sondés sont très partagés: 49% estiment que l'État doit prendre des mesures pour réformer l'islam de France tandis que 51% pensent au contraire que c'est aux musulmans de décider eux-mêmes de l'organisation de leur culte. L'écart se creuse selon les appartenances politiques. À droite, 55% pensent que l'État doit intervenir, tandis qu'ils ne sont que 43% parmi les sympathisants de gauche.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LA DOUBLE INCOMPETENCE.


Une vieille militante laïque française me dit un jour que la meilleure définition de la laïcité était celle de la double incompétence : incompétence de la politique en matière de religion et de la religion en politique. Mais attention : la charia islamique affirme exactement l’inverse. Comment résoudre ce dilemme ? Par le dialogue ? Les résultats ne sont guère concluants.  Par les sondages ? On sonde avant de décider de ce qu’il faut faire pour heurter le moins de gens possible. C’est absurde parce qu’au total on mécontente tout le monde. Résultat : montée spectaculaire et de l’islamophobie et de l’antisémitisme. Il faut bien voir qu’il s’agit d’une conséquence observée ici d’un conflit qui dégénère là-bas, retombée d’une politique américaine pour le moins erratique.

La responsabilité américaine  dans toute cette évolution est écrasante. La suprême incompétence c’est celle des administrations américaines successives qui ont créé le chaos au Moyen-Orient.

MG

 

 

 

Aucun commentaire: