dimanche 12 avril 2015

L’Etat islamique publie une vidéo de la destruction de Nimroud

Afp

L’Unesco avait dénoncé un « crime de guerre » concernant la destruction de la cité archéologique irakienne.


• 
Capture d’écran.

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a publié ce samedi une vidéo montrant, selon eux, ses combattants détruisant des œuvres d’art dans la cité antique assyrienne de Nimroud, en Irak, avant de faire exploser le site archéologique.

Selon les images, non datées, Nimroud, située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Mossoul (nord), le long des rives du Tigre, a été complètement rasée.

UN « CRIME DE GUERRE »

La destruction de la cité avait été rapportée il y a plus d’un mois, et l’Unesco avait dénoncé un «  crime de guerre  », mais on ignorait jusqu’alors l’étendue des dégâts.

«  Dès que nous pouvons détruire les signes de l’idolâtrie et étendre le monothéisme, nous le ferons  », promet un djihadiste à la fin de la vidéo.

Sur les images, des djihadistes détruisent à la hache bas-reliefs et statues. Puis, ils amassent des barils remplis de poudre dans une pièce dont les murs faits de plaques de gypse sont magnifiquement sculptés de représentations des divinités assyriennes.

Enfin, une énorme explosion emporte le site dans un nuage de poussière et de poudre.

NIMROUD, UN DES SITES LES PLUS CÉLÈBRES D’IRAK

Pour les extrémistes de l’EI, qui se sont emparés depuis juin de vastes pans de territoire en Irak et en Syrie voisine, sur lesquels ils ont proclamé un « califat », les statues ou encore les mausolées représentent des lieux d’idolâtrie qui doivent être détruits.

Nimroud, une cité fondée au 13e siècle avant JC et l’une des villes phares de l’empire assyrien, était l’un des sites archéologiques les plus célèbres d’Irak, un pays souvent décrit comme le berceau de la civilisation.

En 1988, plus de 600 bijoux, décorations et pierres précieuses, y avaient été exhumés, l’une des plus importantes découvertes archéologiques du XXe siècle.

Les djihadistes avaient, fin février, réduit en miettes des trésors archéologiques dans le musée de Mossoul.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

UN CRIME CONTRE L’ESPRIT ET L’UNIVERSEL

Demain ces Terminators mystiques feront sauter les pyramides et nos cathédrales et incendieront nos musées…

Ce qu’ils veulent c’est choquer l’Occident, l’Amérique et l’Europe tout particulièrement, par leur cruauté, leur inhumanité, leur obsession du blasphème, contre la culture et l’esprit.

Ils essayent ainsi d’attiser l’islamophobie des occidentaux dans le dessein d’entraîner de la sorte une radicalisation de tous les musulmans d’Occident. Les apparatchiks bolchevicks corrigeaient constamment l’encyclopédie en supprimant des acteurs au propre et au figuré. Hitler maniait la gomme pour éliminer ses adversaires : « ausradieren ».

Les djihadistes, troisième avatar du totalitarisme, veulent éradiquer toute mémoire qui ne soit pas musulmane, comme autrefois les iconoclastesces fous de dieu d’un autre âge. Mais désormais les islamistes agissent en temps réel sous le regard des caméras et à la plus grande joie des petits délinquants incultes et déphasés de nos banlieues en déshérence.

C’est machiavélique et tout à fait terrifiant. 

MG

Aucun commentaire: