samedi 9 mai 2015

Intégration: le «bon» bulletin belge

Le Soir

Une étude internationale évaluant les politiques d’intégration classe la Belgique 7e sur 38.




• Photo d’illustrati © Belga

Santé, éducation, accès à l’emploi… une étude européenne a passé au crible les politiques d’intégration de 38 pays développés (dont les 28 membres de l’Union européenne). Et le bulletin belge est plus qu’honorable. Classée 7e, la Belgique est même la mieux notée pour l’accès au statut de résident permanent.

DES RÉSULTATS ENCOURAGEANTS

Alors la Belgique, modèle d’intégration ? Pas si simple. Ces résultats sont encourageants – et assez stables par rapport à la dernière édition en 2011 – mais cachent des faiblesses en matière d’emploi, de participation politique et de santé. Sans compter un certain effet trompe-l’œil des critères d’évaluation. En matière d’accès à la résidence par exemple, les conditions ont été nettement durcies ces dernières années, mais la note s’est paradoxalement améliorée du fait d’une plus grande transparence.

Pour la chercheuse Corinne Torrekens (ULB), qui s’est chargée du volet belge de l’étude, le gouvernement doit mener une évaluation précise de ses nouvelles lois, précisément en ce qui concerne le regroupement familial et la naturalisation : «  Les conditions de revenus, par exemple, sont un facteur d’exclusion important. On impose aux étrangers un revenu supérieur au revenu minimum des Belges (120 %) ! C’est la double peine. »


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

NE PAS BOUDER SON PLAISIR


Il faut bien voir que l’intégration des populations immigrées se déroule plutôt bien dans certaines communes bruxelloises et en particulier à Schaerbeek que je connais plutôt bien. J’en veux pour preuve une discussion franche et animée sur ce sujet avec deux quadragénaires de souche marocaine très engagés dans la vie politique locale. De couleurs politiques différentes, tous deux s’accordent à saluer l’efficacité de l’équipe de Bernard Clerfayt qui malgré des tirages internes toujours plus vifs notamment pour ce qui concerne la mobilité gèrent cette commune avec rigueur et en bons père de famille. Le citoyen juge ses édiles communaux sur le travail accompli et non sur l’idéologie et il constate que la commune a énormément changé en mieux en deux décennies. Un effort considérable a été fait en matière de propreté et d’entretien des espaces publics, particulièrement les espaces verts. En revanche, mes interlocuteurs ne partagent pas mon emballement pour les quatre musulmans auteurs de la carte blanche publiée avant-hier dans la Libre et commentée avec enthousiasme sur DiverCity.

Leur thèse : il n’y a rien à attendre d’un islam belge, français ou anglai, qu’il faut, c’est un islam européen. 

MG

 

Aucun commentaire: