lundi 25 mai 2015

Palmyre, une "bataille pour l'Humanité toute entière"

Le Vif

Source : Belga

Sauver la cité antique de Palmyre en Syrie de la destruction par les djihadistes de l'Etat islamique (EI) devrait constituer une "bataille pour l'Humanité toute entière", a estimé dimanche la mosquée-université d'Al-Azhar, l'une des institutions les plus influentes de l'islam sunnite.



© AFP

L'EI, qui a conquis jeudi ce joyau archéologique inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'Humanité, pourrait lui faire subir le même sort que plusieurs autres trésors de l'Antiquité pré-islamique qu'elle a pillés et détruits à Mossoul, Nimroud et Hatra en Irak, redoutent les experts et l'ONU.

"Protéger les zones archéologiques des destructions et des pillages (...) constitue une bataille pour l'Humanité toute entière", affirme Al-Azhar, la mosquée-université basée au Caire.

"Nous devons unifier nos efforts pour protéger l'un des plus importants sites archéologiques du Moyen-Orient des destructions menées par l'EI", ajoute Al-Azhar, appelant la "communauté internationale à prendre des mesures d'urgence pour empêcher cette organisation terroriste de détruire et raser les monuments culturels et archéologiques" de Palmyre.

"La destruction du patrimoine de l'Humanité et de l'héritage culturel est interdite par notre Charia (la loi islamique, ndlr), tout comme le vol d'antiquités", rappelle Al-Azhar.

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

Du passé faisons table rase.


Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout ! — (Eugène PottierL’Internationale, 1871)

C’est  bien la hantise du nouveau départ qui participe de ce raisonnement totalement irrationnel. Ces types sont fous, aussi fous, du reste que celles ou ceux qui veulent éradiquer le grec et le latin de nos programmes scolaires. Certes depuis Valéry, nous savons que nous autres civilisation sommes mortelles. Mais faut-il pour autant profaner les cimetières des civilisations défuntes qui nous rappellent leurs charmes et leur grandeur ? Palmyre c’est la seule chose de l’antiquité qui soit restée debout : un miracle que menacent ces fous de Dieu. Un Dieu qui n’en demande pas tant. Mais ces ignares entendent se montrer plus musulmans, autrement musulmans que Mahommed. Qu’attend l’humanité pour réagir avec énergie contre ce blasphème à sa mémoire ? La réaction de Al-Azhar est salutaire. Puisse-t-elle être entendue par les musulmans et les non musulmans. C’est une évidence : "Protéger les zones archéologiques des destructions et des pillages (...) constitue une bataille pour l'Humanité toute entière."

MG

 

 

Aucun commentaire: