dimanche 31 mai 2015

Religion/morale: près de 18% des élèves du secondaire veulent être dispensés

C.Bo.

La Soir



La ministre de l’Éducation, Joëlle Milquet, avait lancé un sondage auprès des écoles pour connaître les intentions des parents.

• DR

Les résultats sont tombés : 17,83 % des élèves du secondaire demanderont la dispense du cours de religion-morale. Ils seront 7 % dans le primaire. La ministre de l’Éducation, Joëlle Milquet, a présenté ces résultats mercredi.

Mi-avril la ministre avait demandé aux écoles d’interroger les parents sur leurs intentions. C’était seulement un sondage puisque le choix définitif entre religion/morale/autre chose se fera, selon les écoles, en juin ou septembre.

Les parents avaient jusqu’au 13 mai pour répondre.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

UN ELEVE SUR CINQ EST CONCERNÉ


Cela signifie que dans certaines écoles notamment à la ville de Bruxelles, les chiffrent pourraient atteindre un élève sur deux. C’est dire qu’il faudra des locaux pour accueillir ces « déserteurs » et du personnel pour les occuper pédagogiquement. De grosses perturbations en perspective. Il est clair que les profs de morale et de religion pourraient être réquisitionnés et affectés à cette « surveillance ». On imagine un prof de religion islamique chargé d’occuper un groupe de moralistes réfractaires ou un prof de religion catho en charge du groupe voisin. Un beau meli-mélo. Mais rien de tel dans le libre catho où tout le monde ira bravement suivre un cours de religion chrétienne. De quoi ranimer vite fait une nouvelle guerre scolaire, sauf qu’on aura beaucoup de mal à recruter des militants de l’enseignement public parmi les parents citoyens. La guerre est finie et perdue depuis longtemps.

MG

Aucun commentaire: