vendredi 5 juin 2015

La lutte contre l'EI pourrait nécessiter "une génération ou plus"

Le Vif

Le Vif Source : Belga

Le groupe Etat islamique (EI) représente une "menace mondiale" et il faudra "une génération ou plus" pour en venir à bout, a déclaré mercredi un représentant américain auprès de la coalition dirigée par les Etats-Unis qui lutte contre cette organisation jihadiste en Irak et en Syrie.



© AFP

Le général John Allen, qui s'exprimait lors d'un forum à Doha, a prévenu que le combat contre l'EI nécessiterait "une longue campagne". Et si l'EI n'est pas vaincu, il pourrait "mettre en péril les progrès de l'humanité". "Vaincre l'idéologie de Daech (acronyme de l'EI en arabe) pourrait prendre une génération ou plus", a-t-il lancé. "A une époque où nous sommes plus en interconnexion que jamais, Daech est une menace mondiale", a-t-il ajouté, soulignant la "dépravation et la brutalité" du groupe.

Le général s'exprimait au lendemain d'une réunion à Paris entre représentants d'une vingtaine de pays de la coalition pour faire le point sur la lutte contre l'EI. Ces discussions intervenaient notamment après la conquête le mois dernier par les djihadistes de Ramadi, la capitale de la plus grande province irakienne, Al-Anbar.

Ce revers, décrit comme la pire défaite de la coalition internationale depuis sa création en septembre 2014, a remis en cause l'efficacité des frappes aériennes internationales contre l'EI, qui n'ont pas empêché ces derniers mois le groupe extrémiste de gagner du terrain.

Le général Allen a cependant défendu les réussites de la coalition, affirmant que l'EI avait été vaincu dans de nombreux endroits en Irak et qu'il avait "perdu plus de 25%" des territoires conquis à partir de juin 2014.

Autre victoire selon le responsable américain, la capacité de la coalition à gêner l'accès de l'EI à des sources de financements. Il a indiqué que la coalition avait obtenu de précieux renseignements sur les structures de financement de l'organisation, tout en admettant que "Daech conserve toujours des ressources financières", provenant notamment de l'extorsion de fonds, du pillage, des enlèvements contre rançons et du trafic d'êtres humains.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

IMPUISSANCE

Quel aveu d’impuissance de la part de la première puissance militaire mondiale !

Ce qu’il veut dire par "Vaincre l'idéologie de Daech (acronyme de l'EI en arabe) pourrait prendre une génération ou plus", c’est que Daech est une hydre : plus on lui coupe de têtes plus il en repousse. C’est la regarder comme un mythe plus puissant que l’armée la plus développée technologiquement. La guerre du Vietnam a montré que la plus puissante des armées ne peut rien contre un ramassis de gens déterminés que la mort n’effraie en rien, qu’elle fascine, au contraire quand les States et leurs alliés sont traumatisés par les body bags, ces cercueils souples qui ramènent les cadavres de soldats au pays d’origine.

Vaincre le Daech sur le terrain est un vrai défi qui s’impose dans l’urgence. Mais il y a plus important : il faut vaincre le Daech dans les têtes de ceux chez qui il s’installe « durablement ». Et cela ne sera possible que par un effort d’éducation aussi cyclopéen que ne fut autrefois la lutte contre l’analphabétisme, pas tout à fait gagnée du reste. Il n’est pas inutile à cet égard de relire le magnifique rapport rédigé sous l’impulsion de Jacques Delors, l’éducation: un trésor caché dedans. 

Nous y reviendrons dans notre prochain article.

MG

 

 

 

 

Aucun commentaire: