dimanche 26 juillet 2015

Le beau temps dope les ventes de motos en Belgique

La Libre

BELGA 



Les ventes de motos et de scooters neufs ont augmenté de 4,25% au cours des six premiers mois de l'année 2015, atteignant 14.374 pièces, rapportent dimanche les quotidiens De Zondag et Het Nieuwsblad op Zondag. Le beau temps au mois de juin expliquerait en partie cette tendance. Depuis 2008, les ventes étaient en baisse, mais la tendance s'est inversée l'année dernière. Une hausse de 1,88% avait en effet déjà été enregistrée en 2014.

Avec le beau temps en juin 2015, les ventes ont augmenté de 25% par rapport au même mois l'année précédente.

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

TROP DE MOTOS TUERA LA MOTO


Les motards sont sympa ? Ce se discute. Il y a le motard utilitaire de la semaine qui pour éviter les files se faufile parmi les cuistres en automobile de grand matin sur l’autoroute. Il y a le motard du dimanche qui astique les chromes de son pégase et emmène sa moitié sur le porte bagage parcourir les beaux paysage ardennais. Il y a le motard sectaire qui se déplace gainé de cuir avec un aigle sur le dos,  en hordes, en bandes de jeunes frustrés, de pépés Davidson.  Un point commun ? Ils font du bruit, énormément de potin. De vrais essaims de guêpes qui font vrombir les routes des bords de Meusede la belle vallée du Samson, de la Lesse, de la Semois ou de la MolignéeMême les pêcheurs paisibles s’en plaignent, ça fait fuir les brochets, les tanches, les truites et les gardons.

Ils font vivre l’horéca me direz-vous ? Pensez-vous, ça s’arrête pour boire une bière vite fait, unlimonade et ça repart aussitôt. Le motard gastronomique se fait rare et l’exemplaire touristique est en régression, comme les abeilles. En revanche l’exemplaire pollueur est en expansion, comme les guêpes du reste. Et les pouvoirs publics, ils font quoi pour protéger contre cette engeance les précieux paysages ardennais, le capital vert ? Pas question de fâcher ces potentiels électeurs qui se plaignent amèrement du sinistre état des routes wallonnes. Alors cédant à la pression des puissants lobbys des deux roues moteurs, ils réasphaltent les nids de poules ravageurs plutôt que d’investir dans la construction de nouveaux ravels pour deux roues à propulsion musculaire. Résultat, toujours plus de bruit et de moins en moins de touristes, désormais plus attirés par les plages ensoleillées rendues  accessibles par les vols lowcost tellement populaires. Wallonie terre de vacances ? Terre de motards vous voulez dire.

MG



LES MOTARDS COMMETTENT PLUS D'EXCÈS DE VITESSE QUE LES AUTOMOBILISTES


La Libre

BELGA 


Les motards roulent en moyenne plus vite que les automobilistes et ils sont proportionnellement plus nombreux à dépasser les limitations de vitesse, ressort-il d'une étude de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), publiée vendredi. La moitié des motards ne respectent pas les règles de circulation dans les files, ont également constaté les auteurs de l'étude. Si les conducteurs de moto représentent environ 1% des kilomètres parcourus sur les routes belges, ils sont impliqués dans 8% des accidents et comptent pour 14% des tués. Cette surreprésentation parmi les victimes de la route a conduit l'IBSR à mener une enquête comparative entre motards et automobilistes. L'organisme a mesuré à 300 endroits en Belgique la vitesse des motards et des conducteurs de scooter. Lorsque les deux-roues circulaient entre des files, l'IBSR a également vérifié le respect des règles de dépassement.

Sur toutes les routes, sauf celles limitées à 90km/h et n'ayant qu'une seule bande, la vitesse moyenne des motards dépasse légèrement la limitation.

Ceux-ci roulent par ailleurs 5 km/h plus vite que les automobilistes sur les routes à 70 km/h, 7 km/h plus vite sur les routes à 90 km/h à une bande et 4 km/h plus vite sur les routes à 90 km/h à deux bandes. Leur vitesse est légèrement inférieure à celle des voitures dans les zones 30 et équivalentes sur autoroute.

Au total, près de la moitié des motards étaient en excès de vitesse au moment de l'observation. Seul un tiers des motards respectent la limite de 50 km/h en agglomération, et 6% y roulent à plus de 80 km/h (contre 1% parmi les automobilistes).

En outre, si les motards ont le droit de remonter les files depuis 2011, peu d'entre eux respectent la limitation à 50 km/h dans les dépassements. Leur vitesse moyenne dans les files atteint en effet 72 km/h.

Les conducteurs de scooter, eux, sont significativement plus prudents.

 

 

Aucun commentaire: