vendredi 28 août 2015

RENTRÉE DES CLASSES LES ÉCOLES ISLAMIQUES NE PEUVENT RÉPONDRE À LA DEMANDE CROISSANTE.


Les trois écoles fondamentales islamiques du pays ainsi que l’école secondaire qui ouvre pour la première fois ses portes en septembre - toutes situées à Bruxelles - ne parviennent pas à répondre aux nombreuses demandes d’inscriptions. "Oui, la demande est toujours là, et nous ne pouvons malheureusement y répondre", explique Mohamed Allaf, le secrétaire général de l’ECIB, le pouvoir organisateur.

Les trois écoles fondamentales, qui sont situées à Etterbeek (Al-Ghazali), à Molenbeek (La Plume) et Schaerbeek (La Vertu), ont chacune dû refuser entre 50 et 70 élèves. "Ce ne sont pas les mêmes enfants car les familles doivent venir s’inscrire sur place le même jour et elles le font généralement dans une seule école", indique Naomé Limpach, la directrice de l’école La Plume.

A ce manque de places en maternelle et en primaire, se rajoute celui observé dans la nouvelle l’école secondaire (NdlR : à La Vertu). Au total, les écoles de l’ECIB auront dû refuser pas moins de 200 enfants. Pourtant, plusieurs nouvelles classes ont été ouvertes cette année. A Molenbeek, deux classes de 5e primaire et une de maternelle ont ainsi vu le jour.

Preuve que la demande est importante dans la capitale : le centre musulman El Hikma de Forest vient de parvenir à récolter auprès de Bruxellois le million d’euros qui devrait lui permettre d’ouvrir une école fondamentale en 2016. "Cela va nous faire du bien si cette école voit le jour", explique même soulagé Mohamed Allaf.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

«ISLAMISATION  GALOPANTE ? »

Boualem Sansal a intitulé son dernier livre "2084". Le sous-titre, c’est "La fin du monde", et il annonce qu’une islamisation galopante des continents est en marche. Ce n’est donc pas lui qui va me sortir de la perplexité. (Jean Daniel in l’Obs)

J’ai commencé ce roman, c’est absolument terrifiant. Dans « Soumission » de Houellebecq » le nouveau au président français d’origine musulmane ne réclame qu’un seul ministère, celui de l’éducation en vue de l’islamisation rapide et massive de la jeunesse française. C’est pure fiction mais quand même cela incite à la réflexion.

La création et le succès des écoles islamiques à Bruxelles est une mauvaise nouvelle pour le dialogue interculturel.  Le sondage qui révèle que 72,8% des Belges estiment que le pays accueille trop de migrants en est une autre. Surtout quand 74,3% des sondés préconisent des contrôles plus sévères pour contrôler la crise.

Les écoles islamiques vont se multiplier à Bruxelles comme champignons sous la voûte tandis beaucoup de démocrates militent pour le remplacement des cours de religion par un cours de deux heures de citoyenneté obligatoire pour tous. Il serait grand temps qu’on remette sur rail, dans le prolongement de cette revendication, le projet de création d’un réseau d’écoles unique. C’est un dossier clivant qui devrait semer la zizanie entre le PS et le CDH.

Une affaire à suivre et de très près.

MG

 


L’ÉCOLE ET LE DÉFI DES MIGRANTS

La Libre 

L’afflux de demandeurs d’asile devrait venir gonfler les rangs des écoles progressivement cette année. Le défi est aussi est de gérer la scolarisation des migrants au long cours.

SEPT BELGES SUR DIX PENSENT QU'IL Y A TROP DE MIGRANTS

BELGA 


Selon un sondage iVOX réalisé pour RTL, La Dernière Heure, VTM et Het Laatste Nieuws, 72,8% des Belges estiment que le pays accueille trop de migrants tandis que 74,3% préconisent une action aux frontières et des contrôles plus sévères pour contrôler la crise. Au total, 76,8% des Belges sondés se disent concernés par la problématique des migrants en Europe.

Mais 25% de la population se dit prête à faire du volontariat ou du bénévolat dans un centre d'accueil pour demandeurs d'asile. Huit pour cent seraient même prêts à accueillir un migrant chez eux et 41% accepteraient l'installation, dans leur quartier, d'un centre temporaire d'accueil.

L'étude a été réalisée par le bureau d'étude iVOX les 26 et 27 août auprès de 2.000 Belges âgés de 18 à 79 ans. La marge d'erreur est de 2,1%.

 

 

 

Aucun commentaire: