mardi 22 septembre 2015

L'idée d'un tunnel routier sous la place Meiser écartée

Le Vif

L'option du tunnel routier sous la place Meiser pour désengorger le trafic est désormais écartée par le gouvernement bruxellois, rapportent lundi La Libre Belgique et De Standaard.



© BELGA

Il était initialement prévu de confiner une partie de la circulation automobile en tunnel sous la place Meiser. Mais cette option est désormais écartée, sur base des résultats d'une nouvelle étude.

"Les trémies du tunnel allaient constituer une barrière physique de 600 mètres entre les deux rives du boulevard Reyers", explique le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS). "Or, notre préoccupation première est l'amélioration de la qualité de vie". Selon l'étude, le tunnel n'aurait en outre absorbé que 40 à 50% de la circulation.

Il n'y aura donc plus de tunnel pour les voitures, mais un réaménagement complet de surface avec trottoirs élargis, espaces cyclistes et plantation d'arbres en bordure d'un site qui doit être complètement repensé.

Le résultat final sera également moins onéreux. 160 à 180 millions d'euros étaient prévus pour le creusement du tunnel alors qu'un réaménagement de surface ne nécessitera qu'une part de ce budget. L'idée d'un tunnel pour accueillir les transports en commun est par contre maintenue.



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

DE FAIT, ON NE LA VOIT PAS, LA SORTIE DU TUNNEL. 


Voici donc ce qu’ont décidé les visionnaires qui dirigent Bruxelles et entendent redessiner son visage pour les décennies à venir.

Que va encore nous inventer ce ministre de la mobilité nommé Pascal Smet, un Limbourgeois parachuté autrefois à Bruxelles par la seule volonté de feu Steve Stevaert alors président du SPa ? Ce tunnel était déjà une nécessité en 1958… 

MG

 

 

Aucun commentaire: