mercredi 9 septembre 2015

On pourrait être 10 milliards en 2050 !

AFP La Libre Belgique



La population mondiale avoisinera les 10 milliards d'habitants en 2050, contre 7,3 milliards en 2015, selon une analyse bisannuelle de l'Institut français d'études démographiques (Ined) publiée mercredi.

Le nombre d'habitants a été multiplié par sept au cours des deux derniers siècles et devrait continuer de croître "jusqu'à atteindre peut-être 11 milliards à la fin du XXIe siècle", selon les projections de l'Ined qui réalise ses études parallèlement à celles des Nations unies, de la Banque mondiale ou d'autres grands instituts nationaux.

Néanmoins, la croissance démographique décélère. Après un pic de plus de 2% par an il y a cinquante ans, elle a diminué de moitié depuis (1,2 % en 2015) et devrait continuer de baisser jusqu'à la quasi-stabilisation de la population mondiale dans un siècle.

Cette décélération tient à la diminution de la fécondité: 2,5 enfants en moyenne par femme aujourd'hui dans le monde, contre le double (5 enfants) en 1950. Mais cela recouvre de grandes disparités selon les régions et les pays.

La fécondité la plus basse se retrouve au Portugal et en Corée du Sud (1,2 enfant par femme), la plus élevée au Niger (7,6 enfants). Parmi les régions où elle reste supérieure à trois enfants, se trouvent presque toute l'Afrique, quelques pays du Moyen-Orient, et les régions allant de l'Afghanistan au Nord de l'Inde, en passant par le Pakistan. C'est là que résidera l'essentiel de la croissance démographique mondiale dans les prochaines décennies, relève l'Ined.

Il y aura également un "formidable accroissement" de la population de l'Afrique qui pourrait presque quadrupler d'ici la fin du siècle, passant de 1,2 milliard d'habitants en 2015 à 4,4 milliards en 2100, malgré le sida, souligne l'Institut.

Une personne sur six vit aujourd'hui en Afrique. Ce sera probablement plus d'une sur trois dans un siècle. Au sud du Sahara, la population pourrait passer d'un peu plus de 950 millions d'habitants en 2015 à près de 4 milliards en 2100.

La Chine est aujourd'hui le pays le plus peuplé du monde avec 1,4 milliard d'habitants, mais l'Inde (1,3 milliard) "devrait passer en tête, probablement avant 2030, en raison d'une fécondité plus élevée (2,3 enfants par femme en moyenne, contre 1,7)".

Le "G7" des pays les plus peuplés (Chine, Inde, Etats-Unis, Indonésie, Brésil, Pakistan, Nigeria) totalise 3,85 milliards d'habitants, soit plus de la moitié de la population mondiale.

 



COMMENTAIRE DE DIVERCITY

APOCALYPSE NOW ?


C’est sans tenir compte des possibles « plaies d’Egypte » qui vont immanquablement s’abattre sur l’humanité dans les années qui viennent. Il ne faudrait pas oublier que deux guerres mondiales  lui ont imposé une formidablesaignée, que les pestes successives du moyen âge ont tué plus de trente % des hommes et des femmes, certains parlent même de cinquante%. On en revient à la métaphore apocalyptique des quatre cavaliers de l’apocalypse.

.


Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (de droite à gauche) :ConquêteGuerreFamine et Mort dans un tableau de 1887 parViktor Vasnetsov. L'Agneau est visible au sommet.

Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du monde, de notre monde.

Bien qu'ils paraissent se succéder dans le temps, le dernier verset de l’apocalypse paraît suggérer que leurs chevauchées sont simultanées :

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par le glaive, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. » Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre.

Une relecture de ce texte mystérieux et confus s’impose où les quatre cavaliers s’appelleraient par exemple: catastrophe climatique, croissance aveugle et dérégulation, terrorisme barbare et identitaire enfin et surtout explosion des inégalités.

MG

 

 

 

Aucun commentaire: