dimanche 29 novembre 2015

Directeur ‘moeilijke’ Brusselse school geschorst

Tom YsebaertDe Standaard



De Brusselse burgemeester Yvan Mayeur. Fotobelga


De Brusselse school Anneessens-Funck moet het even zonder directeur stellen. De man werd geschorst na een incident woensdagHet is opnieuw een opdoffer voor de school die al een schok te verwerken kreeg toen een van haar leerlingen, Bilal Hadfizichzelfbleek opgeblazen te hebben bij de aanslagen in Parijs.

 

De directeur van het stedelijk Instituut Anneessens-Funck in Brussel is preventief geschorstDat werd door verschillende bronnen aan De Standaard bevestigd. De bevoegde schepen van OnderwijsFaouzia Hariche (PS), wilde geen commentaar geven.

De beslissing werd donderdag op het schepencollege genomen. Volgende week wordt de man gehoord door het college. Tot zolang is hij niet welkom op de school. Daarna zal er beslistworden over eventuele sancties.

Aanleiding is een incident dat zich woensdag voordeed. De school ging weer open na twee dagen sluiting vanwege de terreurdreigingDirectie en leerkrachten waren vanuit het stadhuisopgeroepen om voldoende vroegomstreeks halfacht, al op de school aanwezig te zijn.

Burgemeester Yvan Mayeur (PS) en schepen Hariche, die woensdag een toer maakten van enkele scholenbrachten ook een – onaangekondigd – bezoek aan Anneessens-Funck. Groot was hun verbazing toen ze daar de directeur niet aantroffen. Die kwam pas na acht uur terplaatseHij schreef die vertraging toe aan lange files op de weg.

Maar de politici tilden er zwaar aan. ‘Ze pikten het niet dat de kapitein niet aan boord was’, zegt een goedgeplaatste bron. ‘Op zo’n kritiek moment moet een directie er staan om leerlingen en leerkrachten te ondersteunen. Maar er zijn nog bezwarende elementen die al van langer dateren, dit was de spreekwoordelijke druppel.’

Anneessens-Funck kwam vorige week in het nieuws toen bleek dat Bilal Hadfieen van de terroristen die zichzelf opbliezen bij de aanslagen in Parijs, op het instituut hadschoolgelopen.


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

IL Y A DIRECTEUR ET DIRECTEUR

 

Pas envie de commenter le bras de fer entre un dirlo de la ville de Bruxelles et son bourgmestre matamore, le divin Mayeur qui n’arrête pas de se mettre en scène devant les caméras. Très envie de lancer une fleur à Kroll qui ne cesse de se surpasser.

Surtout, je soumets à votre sagacité le très remarquable avis qu’a fait parvenir la direction de Decroly aux parents d’élèves. Admirable !


MG





 

"Nous allons faire ce que nous pouvons, avec ce que nous sommes, avec les moyens dont nous disposons, avec nos compétences qui sont d’abord pédagogiques et humaines; l’école reste avant tout l’endroit où se construit une pensée démocratique, humaine, scientifique, analytique… indispensable à mettre en œuvre au quotidien.

 

Voilà ce que sont les écoles. Elles ne seront en revanche jamais des forteresses invulnérables et inviolables. Y parviendrait-on qu’elles deviendraient également des métaphores de la peur et du rejet de l’autre.

 

Les enfants et les adultes qui viennent travailler à l’école ont besoin de s’y sentir en sécurité. Nous mettons en œuvre des moyens pour y parvenir, nous travaillons avec la commune et avec la zone de police à cette fin ; par exemple en mettant des procédures claires en place pour le court et le long terme. Mais il faut que chacun reste conscient que garantir la sécurité de façon absolue nous est impossible.

 

Par contre, œuvrer à la garantie d’un autre droit inviolable, le droit à l’éducation, c’est dans nos cordes. Faire penser les enfants, accueillir leurs sentiments, mettre en mots les peurs et les craintes, leur faire prendre de la distance, leur donner des pistes d’analyse, se replonger dans un travail d’observation, recueillir l’eau accumulée dans les pluviomètres et se questionner, émettre des hypothèses, relever des températures, prendre en compte la course du soleil, se documenter sur l’origine et le développement des démocraties, analyser les résultats des élections en Argentine, dévorer les ouvrages grecs, disséquer un potiron, construire une maquette du système solaire, comparer la presse francophone et néerlandophone… sont autant de pistes que nous allons suivre pour retrouver la sérénité indispensable à la mise en œuvre de tout projet éducatif et pédagogique"

 

 

 

Aucun commentaire: