dimanche 8 novembre 2015

Migrants: De Wever sollicite ses homologues européens afin de décider de mesures drastiques

Le Vif

Le président de la N-VA Bart De Wever a adressé une lettre ouverte aux partis de centre-droite en Belgique et en Europe pour exiger une réaction forte face à l'afflux de demandeurs d'asile actuellement constaté sur le continent, rapportent les titres Sudpresse et Het Laatste Nieuws. Theo Francken se demande lui dans De Morgen si la Belgique ne doit pas réitérer ses appels vers les migrants potentiels à ne pas effectuer le voyage.



© Belga Image

La missive du président de la formation nationaliste s'adresse à tous les partis conservateurs, libéraux et démocrate-chrétiens de l'Union européenne. Avec celle-ci, il cherche des soutiens pour décider de mesures drastiques destinées à mettre un terme à l'arrivée des migrants. "Nous pourrions envisager (...) un système de quotas fermés de demandeurs d'asile", explique-t-il en anglais, faisant prévaloir l'offre sur la demande.

Déplorant que l'Europe n'ait pas pu apporter une solution structurelle à la crise jusqu'à présent, Bart De Wever plaide tour à tour pour une modification de la Convention de Genève, une remise en question des missions de sauvetage en Méditerranée qui encourageraient selon lui les migrants à risquer leur vie ou encore un renforcement des frontières extérieures de l'Union. Il propose ainsi que l'accueil de ces populations fuyant la guerre s'effectue en zone sûre dans les pays voisins.

Le secrétaire d'Etat Theo Francken embraie sur les propos de son président de parti dans une interview accordée au Morgen. "La Belgique doit prendre garde à ne pas devenir le siphon de l'Europe vers lequel le flux des demandeurs d'asile s'engouffre", déclare M. Francken. "Je ne peux pas lancer un appel à rester loin de la Belgique tout seul. Nous devons en parler au gouvernement, car la situation est intenable."

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

DRÔLE DE DRAME

On nage en plein paradoxe. Au fédéral les ministres N-VA (et CD&V) font correctement leur boulot, y compris à l’immigration, ce qui franchement en surprend plus d’un, à commencer par Bart De Wever soi-même. Ce sont surtout les ministres MR qui déçoivent à commencer par Hervé Jamar qui a lâché son maroquin budget pour un poste pépère de gouverneur et surtout les dames Galant et Marghem qui à force de cafouillages brouillons donnent la migraine à Louis Michel et font franchement désordre. Francken fait si bien au fédéral que son président doit emboucher la trompette et sonner la rengaine de « la barque est pleine ». Drôle de drame ; le Belang se frotte les mains.

MG

 

 

Aucun commentaire: