dimanche 17 janvier 2016

La chaussée d’Ixelles sans voitures

La Libre

PA. D. 



On savait depuis octobre dernier que le projet de tram 71 était définitivement enterré. En effet, la tramification de cette ligne de bus ne figurait pas dans le plan pluriannuel de la Stib présenté à l’issue du conclave budgétaire du gouvernement bruxellois. Restait à savoir quelle alternative serait choisie pour augmenter la capacité de la ligne de bus la plus fréquentée du réseau de la Stib. Comme évoqué à l’époque, il s’agira de mettre en place un bus à haut niveau de service.

Souvent taxé de conservatisme et de ringardise par les supporters de la tramification du 71, le collège des bourgmestre et échevin d’Ixelles était au grand complet hier pour présenter, aux côtés du ministre régional de la Mobilité Pascal Smet (SPA), le nouveau projet qui prévoit également une refonte complète du quartier commerçant de la chaussée d’Ixelles.

Même si la tramification n’aura pas lieu, le nouveau projet ne manque pas d’audace : le tronçon compris entre la place Fernand Coq et la Porte de Namur sera interdit aux voitures durant la journée. Seuls les bus, les taxis, les cyclistes et les piétons seront les bienvenus sur ce futur piétonnier de plain-pied.

Le bus 71 conservera donc son tracé actuel. Le ministre Smet a estimé que les tracés alternatifs n’étaient pas suffisamment convaincants et qu’il est important d’avoir une ligne de transports en commun visible dans les axes commerçants. Outre la piétonnisation, l’optimalisation de la ligne 71 passera par la suppression des feux de signalisation aux carrefours.

L’objectif est d’injecter des bus supplémentaires sur le tronçon compris entre Flagey et De Brouckère afin de garantir le passage d’un bus toutes les trois à quatre minutes sur le segment ou le taux d’occupation est le plus élevé.

"Si les bus roulent avec une fréquence régulière et élevée sur la chaussée d’Ixelles, on aura un service acceptable jusqu’en 2029 , a fait valoir Pascal Smet qui se défend de refiler la patate chaude à ses futurs successeurs. Je suis profondément convaincu que la pression automobile va diminuer dans la capitale, grâce aux voitures partagées, aux pistes cyclables. On ne peut pas déjà savoir si la demande en transports en commun va continuer à augmenter au même rythme."

Au total , le gouvernement régional prévoit d’injecter 10 millions d’euros dans ce projet qui comprend le réaménagement complet de façade à façade du tronçon le plus commercial de la chaussée d’Ixelles ainsi que le réaménagement de la place Fernand Coq et du quartier Saint-Boniface en zone de rencontre. Programmé pour la fin 2017, le chantier devrait durer maximum huit mois.





COMMENTAIRE DE DIVERCITY

AUDACIEUX



C’est une idée téméraire qui va sans aucun doute bouleverser les idées reçues et se heurter à l’hostilité des commerçants et des  lobbies automobiles. Tant à faire on aurait pu prolonger le piétonnier jusqu’aux étangs d’Ixelles ce qui ferait de Flagey un second Saint Germain des Prés plus séduisant encore que l’original parisien. On espère que le charmant quartier Saint-Bonifice et la belle place Place Fernand Cocq vont-elles aussi prendre des allures de petit Paris. Ce serait un immense plus pour la commune des bobos heureux de l’être.

MG

 

Aucun commentaire: