dimanche 28 février 2016

Charles Michel veut relancer le projet européen

BELGA 



Le Premier ministre Charles Michel a la volonté de faire avancer le projet européen malgré les crises auxquelles est confronté l'Union, a-t-il martelé lors d'une interview publiée par Le Soir samedi. Il assume également la mise en place de contrôles à la frontière franco-belge après la décision de démanteler la "jungle" de Calais. "Le fait de passer à l'acte en France amène le risque d'un déplacement de camps à Calais vers des camps potentiels à La Panne, à Zeebruges. Nous devons agir pour empêcher cela." Charles Michel désire "réenchanter" le projet européen. "Nous allons nous donner quelques mois pour essayer de tracer un cap, et pouvoir dire : que qui aime cette Europe-là nous suive. Pour sortir de l'Europe de la grisaille et revenir dans l'Europe des Lumières", explique-t-il.

Dans cette optique, le Premier ministre a trouvé un allié au sein de l'Union: le chef du conseil italien Matteo Renzi. Les deux chefs de gouvernement veulent "trouver un chemin pour être porteurs, avec d'autres, d'un projet européen réinventé". Il entérine ainsi la conception d'une d'un projet européen réinventé Interrogé quant à la pertinence de ce discours alors que la Belgique procède à des contrôles à sa frontière avec la France, le Premier ministre se montre volontariste. "J'assume mon engagement européen, mais cela ne me conduit pas à la naïveté, et à rester les bras ballants, avant de nous réveiller dans trois mois avec un camp de 3.000 personnes dans une situation humanitaire dramatique."



COMMENTAIRE DE DIVERCITY 

UN PROJET EUROPÉEN RÉINVENTÉ


La Belgique, toujours fut regardée comme le prototype de l’Europe. Il est dans un triste état, le prototype et son chef bien impuissant à lui insuffler une nouvelle dynamique. Qu’à cela ne tienne, Charles le Magnifique va tenter une vaste diversion sur le parquet européen. Incapable de remplir son costume de monsieur Belgique, le fils de Louis l’Européen veut endosser maintenant le costume XXL de papa au service d'un projet européen réinventé : une Europe à plusieurs vitesses.


MG

 

 

 

Aucun commentaire: