jeudi 25 février 2016

Paul De Grauwe: 'Voor EU is Brexit wellicht het beste'

Economieprofessor Paul De Grauwe is een voorstander van de Brexitomdat de uittrede van de Britten wellicht beter is voor de EU. Dat zei hij in een gesprek met Terzake.


Paul De Grauwe in Terzake © /

ProfessorPaul De Grauwewerkt al vier jaar aan de London School of Economicsen spendeert een groot deel van het jaar in Groot-Brittannië. "Er is in het Verenigd Koninkrijk zoveel vijandschap", zegt hij inTerzake"De media en een groot deel van de politieke elite haten de Europese Unie. Na het referendum zal dat niet verdwijnen. Het doel van die EU-haters is om zoveel mogelijksoevereiniteit terug te brengen van Brussel naar Westminster, naar LondenDatzal niet stoppen".

En duszegt De Grauwe, is het een "heel slecht scenario" als het VerenigdKoninrijk wel in de EU blijft.

"Op dat ogenblik zullen de Britten vanbinnen de Europese Unie hun strategieënverderzettenZe zullen alle pogingen om verder te integreren tegenwerken en zezullen veel van de materie proberen terug te halen naar de nationale entiteiten en dat is niet in ons belangHet is wellicht beter voor de EU dat de Britten eruitstappen."

Of de Britten beter worden van een Brexit? "Waarschijnlijk niet". Maar technisch gesproken is het geen lastige operatiealdus De Grauwe.

(RR)


 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

QU’EN PENSENT LES ÉCOSSAIS ?

 

En finale, on finira tous par se réjouir que la Grande-Bretagne quitte l’Europe et qu’elle négocie, le cas échéant, un autre traité avec Bruxelles comparable à celui dont bénéficient la Suisse et la Norvège.  Préférons voir les Anglais hors de l’Europe qu’au sein de celle-ci où ils opèrent un travail de sape insupportable. Je demeure pour ma part, comme le professeur De Grauwe un Européen engagé, fédéraliste radical qui s’aligne sur la position de Guy Verhofstadt et de Cohn-Bendit. Les Britanniques finiront par redevenir une île de pêcheurs. C’est un peu dur pour ce peuple attachant qui a développé un art de vivre tout à fait séduisant. Je les adore mais suis totalement allergique à leur politique extérieure qui est notamment responsable de la création de cette chose totalement incongrue qu’est notre Belgique. Mais attention, ni l’Ecosse, ni le pays de Galles ne souhaitent couper les liens avec l’Europe. L’envie pourrait les titiller de prendre l’initiative d’un referendum pour quitter le Royaume-Uni. Sale temps pour David Cameron qui n’aime pas Bruxelles et à qui jamais ne viendrait l’idée saugrenue d’aller manger un paquet de frites place Jourdan.

MG

 

Aucun commentaire: