jeudi 18 février 2016

Votez pour les Bruxellois(es) de 2015

Le Soir

Rédaction en ligne

Elisez dès à présent votre personnalité de l'année dans les catégories politique, société, économie, culture et sport.


• 

L’année 2015 s’est bien mal terminée pour Bruxelles. Depuis les attentats de Paris, la planète entière assimile notre ville à une gigantesque planque pour terroristes. La marque «Molenbeek» a, d’un coup, acquis une sinistre notoriété mondiale. Le niveau 4, décrété dans la nuit du 20 au 21 novembre a enfoncé le clou. Les images des artères du centre-ville, où seuls les militaires et leurs blindés circulaient encore ont fait le tour du monde. Ecoles, commerces, métro fermés… Un lockdown au goût amer pour les Bruxellois, qui ont pourtant très vite réagi en démontrant qu’ils n’avaient rien perdu de leur humour: la catmanivirale était lancée. Un clin d’œil qui ne suffira pas à redorer un blason bruxellois méchamment terni ni à recoudre le tissu molenbeekois. Ce seront deux des défis de 2016, parmi tant d’autres pour la capitale.

De cette morosité de fin d’année émergent aussi des personnalités, des projets, des énergies. Les rédactions du Soir, de Viva Bruxelles et du Vlan en ont retenu vingt-cinq. A vous de les départager et de désigner celles et ceux qui ont fait briller Bruxelles en 2015.

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

VALEUREUX BRUXELLOIS


Le Bruxellois de l’année ne saurait être personne d’autre que le Bruxellois lui-même. Il mérite largement le trophée pour avoir subi successivement et sans trop broncher le diktat du piétonnier, l’espèce de couvre-feu de niveau quatre sur l’échelle de quatre, l’opprobrmolenbeekois, la saga sur le démontage du tunnel Reyers et l’opéra bouffe des tunnels qui s’effondrent. C’est dire si nos hommes et nos femmes politiques bruxellois se sont surpassés cette année. S’il y avait eu des élections communales on peut imaginer que  nos municipalistes en eurent été lourdement pénalisés. Mais le Bruxellois est bon enfant et on peut imaginer que dans deux ans il aura tout oublié et qu’il continuera, imperturbablement à voter pour les mêmes incapables.

MG

Aucun commentaire: