vendredi 29 avril 2016

C’est vous qui le dites: «Pas de redoublement avant 15 ans, c’est absurde»

Le Soir
Chloé Monge-Cadet (St.) et Adrien Suys (St.)
Journée plus longue, congés plus longs : le pacte d’excellence, la grande réforme de l’enseignement, est presque terminée.


• © Le Soir
LES FAITS
Après un an de travail acharné, le groupe central du pacte d’excellence a compilé toutes les propositions de réformes proposées jusqu’à présent par le groupe de travail en charge du dossier. Le pacte d’excellence, qui est sur le point d’être finalisé, sera ensuite présenté au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui décidera de transformer ces réformes en décrets ou pas.
Au programme de cette grande réforme de l’enseignement, rallonger la journée type et prolonger les vacances de Carnaval et de Toussaint d’une semaine sans toucher aux grandes vacances. Également proposé, un tronc commun jusqu’à la troisième secondaire. À l’heure actuelle, il se termine un an plus tôt. Le redoublement serait interdit jusqu'à 15 ans.
Les enseignants considérés comme « expérimentés » pourraient aussi s’offrir une année sabbatique. Ils passeraient 50 % de leur temps à se former et seraient disponibles le reste du temps pour remplacer des collègues absents. L’obligation scolaire serait également imposée dès 3 ans et non plus 6 ; les maternelles deviendraient donc obligatoires. Le Certificat d’Etude de Base (CEB), quant à lui, deviendrait purement indicatif.
Vous avez été nombreux à réagir à ce sujet tant sur les réseaux sociaux que sur notre site internet. Le rallongement de la journée de 1 heure à 1h30 est fort critiqué.
AVELINE G.  : «  Personnellement, je refuse que mes enfants passent plus de temps avec leurs enseignants plutôt qu’en famille. L’éducation, c’est mon mari et moi qui la faisons. Ce n’est pas le travail de l’école. Perdre 1 heure à 1h30 chaque jour, je dis non.  »
JOELLE D.M.  : «  Les plus jeunes apprennent aussi par le jeu, vos horaires ne leur permettront plus rien !!! Même plus le temps de faire du sport qui est bon pour la santé, il y aura encore plus d’enfants en surpoids, trop longtemps assis sur un banc, à leur bureau à la maison et sans activités parascolaires et sportives. Il y aura beaucoup plus de décrochage scolaire.  »
MARC P.  : «  Si le temps passé à l’école est rallongé, on peut supposer que le temps de travail demandé à la maison sera réduit. Et dans ce cas, ce n’est peut-être pas une mauvaise idée. Quand l’école est finie, elle est finie, j’ai toujours trouvé ça anormal qu’il soit quasi obligatoire de travailler chez soi après l’école pour réussir convenablement (pour le plus grand nombre en tout cas).  »
LILI L.  : «  Rallonger la journée d’école, c’est parfait. Comme ça, les mamans comme moi pourront travailler.  »
Le redoublement interdit avant 15 ans ainsi que le tronc commun imposé jusqu’en troisième secondaire a également fait couler beaucoup d’encre.
BERNARD V.  : «  Le redoublement donne l’occasion à un élève d’approfondir et surtout de comprendre ce qu’il n’a pas compris la première année, le laisser continuer à avancer ne fait que l’enfoncer un peu plus et le pousse au décrochage scolaire !  »
NATHALIE B.  : «  Pas de redoublement avant 15 ans, c’est vraiment absurde. J’étais déjà contre le fait de ne plus doubler en 1ère. Les enfants (et je parle du mien) deviennent de plus en plus fainéants, ils ne verront pas l’intérêt d’étudier puisque d’office ils passent dans la classe supérieure. Déjà que certains ne veulent pas étudier quand il n’y a pas interro. Du grand n’importe quoi.  »
ROSA P.  : «  On a déjà, en deuxième, un tas de jeunes complètement démotivés et en décrochage scolaire parce que l’enseignement général n’est pas fait pour eux, ils vont devoir rester un an de plus avant d’être enfin valorisés dans des matières qui leur conviendraient mieux!! Ne devait-on pas revaloriser l’enseignement technique et professionnel ??  »
ISABELLE P.  : «  Seule bonne idée, le CEB qui devient indicatif ! Beaucoup d’élèves qui réussissent le CEB ne sont pas prêts à aller en humanités ! Obliger l’enfant à aller jusqu’à la fin de la 3e année secondaire est du non-sens ! Certains élèves souhaitent aller en technique ou en professionnelle après la 6e primaire !  »
Le pacte d’excellence semble néanmoins en satisfaire certains, dont CORINNE H.  : « Enfin, une proposition intelligente ! Copiée sur le système utilisé en Scandinavie, où là-bas, il porte ses fruits et obtient de très bons résultats ! Plus de classification, ni d’orientation avant 15 ans. Le choix de l’orientation à 15 ans se base alors bien plus sur le goût de l’élève, et non pas parce qu’il n’atteint pas le niveau (comme cela se passe actuellement chez nous) !  ».


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LE BON SENS DES BELGES.

La suppression du redoublement avant 15 ans n’est pas une mesure de caractère pédagogique mais elle est inspirée essentiellement  par les coûts budgétaires faramineux qu’entraînent les redoublements massifs pour un bénéfice pédagogique discutable. Supprimer le redoublement c’est briser le thermomètre et affirmer ensuite que le patient n’est pas fiévreux.
Et sur quels critères va-ton se fonder pour faire doubler demain les ados ayant atteint l’âge fatidique de 15 ans ? On peut imaginer que beaucoup seront réorientés  d’office vers le technique, voire le professionnel.
L’allongement des congés dits de détente va mettre beaucoup d’enfants et d’ados dans les rues sans surveillance. Bonjour les dégâts. Il faudrait que la collectivité organise des stages divers gratuits pour occuper les jeunes. Mais cela aurait un coût et Wallobrux est exsangue.
Le rallongement de la journée scolaire pour permettre des financer ces deux semaines de vacances supplémentaires est évidemment une fausse bonne idée. Puisque, on l’aura compris, il faut que l’enseignement coûte moins cher, il serait plus judicieux de créer enfin un réseau scolaire unique et faire ainsi de vraies économies d’échelle.
Et ce sera quoi demain une bonne école ?
Une école qui aura réussi à attirer le plus grand nombre possible d’enfants issus d’un milieu social très favorisé.  Tous les efforts visant à installer le mixité scolaire à l’école ont échoué. On est en train de transformer l’école en une vaste garderie et en une vraie usine à cancres. Qu’on ne s’étonne pas que la Wallonie et Bruxelles vont tout droit au déclin.
Ce qui est particulièrement cynique, c’est que ces mesures de caractère essentiellement budgétaires soient prises au nom d’un pacte qualifié d’excellence.
MG


LES RÉACTIONS :
On veut imposer des journées de 8 heures et demie, cinq jours par semaine, bref une semaine de 42 h 30. Ah j'oubliais, ce n'est pas aux adultes mais aux enfants, donc c'est OK. Appelons un chat un chat et ce système de la maltraitance.
Qui peut m'expliquer quel est le but du pacte d'excellence ?
Et jusqu'à 14ans vous faites quoi de vos enfants pendant que vous partez travailler? .... des vagabonds de rue?
J'ai 77 ans et j'essaie d'accompagner un élève de 2eme secondaire et je suis horrifiée par son manque d'intérêt pour les matières enseignées . Il est passé de 1ere en 2eme avec des échecs qui se répercutent maintenant . Il n'est pas motivé pour s'investir plus. Il a des lacunes en néerlandais alors que mon mari est d'origine flamande et il ne mord pas à l'aide proposée . Idem pour les lacunes en français avec moi .
Super, la fabrique à cons va se mettre sur les rails. Moins de cours, plus de vacances, plus de sport, interdit de redoubler avant la 4° secondaire (soit à 16 ans), merveilleux. Pourquoi me fatiguer à étudier (quoi) et à faire mes devoirs (si il y en a), de toute façon, je passe et dans 2 ans la quille. Le jeu est clair, créer une race de cons facilement manipulables et dépendants de la société.
Et c'est avec ça qu'on veut remonter la pente aux tests PISA ? Encore une soi-disant réforme à la Milquet, à côté de la plaque et des enjeux véritables !
L'école en Belgique, devient lentement mais sûrement une usine à produire de futurs chômeurs
Je suis perplexe : 1) qui va payer les deux semaines de vacances supplémentaires pour tous les enseignants…
Ahahaha .. Je pense que l'on nous prend pour des cons ... Est-ce vraiment un changement en faveur des enfants ou en faveur des ENSEIGNANTS? ... On ne me fera pas croire que se lever plus tard et avoir deux semaines de vacances supplémentaires PAYEES à la Toussaint et à Pâques étaient un besoin vital pour les enfants ... je me demande d'ailleurs comment les parents qui travaillent vont encore pouvoir conduire leurs enfants à l'école?
Une journée devrait effectivement être étendue mais avec des activités intellectuelles concentrées sur la matinée et du sport et de la culture l'après-midi. Ce qui est vraiment top dans cette école de la "réussite", c'est que le redoublement avant 15 ans ne sera plus autorisé (ou exceptionnellement). Les élèves cumuleront donc leurs lacunes jusqu'à cet âge. Magnifique ! Et merci qui ? "merci joelle et milquet" !
Voilà encore des décisions destinées à produire des générations d'abrutis. L'école n'est pas un centre d'attractions, on y va pour se former, s'instruire, apprendre la vie en communauté. Je suis tout à fait opposée à l'allongement 1h de la journée scolaire, les enfants (jeunes) ont déjà de très longues journées. Pour les ados, c'est déjà le cas dans beaucoup d'écoles, où, un ou deux jours par semaine, ils ont une heure de cours en plus. Quant aux congés de deux semaines toutes les sept semaines, que vont faire les enfants pendant ces congés ? Nos zélites au gouvernement disposent de personnel pour leurs enfants et ne se posent pas la question de ce que vont en faire les parents qui partent au boulot de 6h du mat à 6h du soir.
Vacances plus longues. Comment vous s'occupe les enfants des milieux où on n'a pas les moyens de payer des stages ? Je me demande si c'est vraiment une bonne idée!
L'excellence, pour moi, c'est 10 % de réussite, ce sont les meilleurs qui y arrivent et qui produisent l'émulation. C'est le paradigme anglo-saxon, évidemment, pas celui d'une sous-région d'un pays en voie de sous-développement. Seule gain : cela coûtera moins cher au budget et on pourra créer deux ou trois ministres de plus.
In Le Vif

1 commentaire:

Pr S. Feye a dit…

Je rappelle que les parents sont constitutionnellement le P.O. de l’Enseignement (à domicile s’il le faut) de leurs enfants. Les dérives d’un Etat qui renonce aux humanités gréco-latines (jadis offertes à tous et si profitables à la formation des hommes libres et du pays tout entier) ne doivent nous préoccuper que parce que l’Etat ne rembourse pas l’argent prélevé pour nous les offrir.

https://youtu.be/2Z9n63iJK-E