lundi 16 mai 2016

Montasser AlDe'emeh au "musulman ingrat et radical" : "Tu joues à Dieu sur terre et tu veux convaincre les gens à l'épée : c'est ridicule"

À l'aide de versets du Coran, l'expert en jihad, Montasser AlDe'emeh, dévoile les contradictions dans le discours fondamentaliste : "Si Dieu souhaite que tous les humains soient musulmans, pourquoi les non-musulmans existent-ils encore?" 

Montasser AlDe'emeh © . 

L'expert en jihad Montasser AlDe'emeh écrit une lettre au musulman ingrat et radical. Il utilise des versets du Coran pour dévoiler les contradictions dans le discours fondamentaliste : "l'EI joue à Dieu, en voulant convaincre les gens à l'épée de leur foi. Et ce serait miséricordieux. C'est ridicule."
Comment pouvez-vous prétendre être croyants alors que vous êtes ingrats à l'égard des faveurs que vous avez reçues de Dieu ? L'une des faveurs que vous avez reçues, c'est la vie. Pourquoi certains d'entre vous sont-ils prêts à s'exploser? Tous les jours, vous déclarez des gens infidèles et incroyants, alors que le terme kafir (incroyants) vient du mot kufr (ingrat). Réfléchissons logiquement et de manière critique.
Qui est ingrat? Les gens qui travaillent et apportent une contribution positive à la société ou les gens qui se font exploser dans le métro en tuant des innocents ? Qui est ingrat ? Vous qui profitez de la sécurité en Belgique, vivez de l'argent du contribuable, traitez les gens d'incroyants et d'infidèles ou les personnes reconnaissantes de pouvoir vivre ici ?
Vous considérez les athées qui placent la miséricorde au centre de leurs préoccupations comme incroyants. Mais selon moi, ils sont plus croyants que les djihadistes de l'EI que leurs actes répugnants ne rendent pas miséricordieux. D'après mon approche rationnelle de textes religieux, ces athées sont plus proches de Dieu que des religieux comme vous.
D'après le Coran, les juifs et les chrétiens qui croient au seul Dieu et au Jour du Jugement dernier, et qui accomplissent de bonnes oeuvres, seront sauvés le Jour du Jugement dernier : "Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d'entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes oeuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n'éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé." (Coran 2 :62)
Les combattants arrogants de l'EI qui sèment l'injustice et oppriment au nom de Dieu adorent leur imbécillité comme un faux dieu parce qu'ils veulent soumettre le monde entier à leur volonté. Ils croient à la toute-puissance de Dieu, mais croient en même temps que tous les humains doivent être musulmans. Mais c'est un fait qu'il y aura toujours des non-musulmans, ce qui fait que leur vision s'oppose à leur foi en la toute-puissance de Dieu.
Car si Dieu veut que tous les humains soient musulmans, pourquoi y a-t-il toujours des non-musulmans? Dieu n'est-il pas un Dieu tout-puissant ou est-ce justement le but qu'il y ait de la diversité pour que les gens apprennent à mieux se connaître ? Les combattants de l'EI utilisent le verset "Le prophète a été envoyé comme miséricorde pour l'univers entier" pour dire que le prophète Mohammed a été envoyé avec l'épée comme miséricorde. Comment l'épée peut-elle entraîner la miséricorde ? Combattre les autres et prendre l'épée contre eux s'oppose au concept miséricorde à plusieurs égards.
Les combattants de l'EI obligent les gens à adhérer à leur perception de la religion parce qu'ils pensent que c'est la façon de se frayer un chemin vers le paradis. L'EI oblige les gens à croire à quelque chose, mais qui dit que ces gens sont persuadés au plus profond de leur coeur ? Si vous faites semblant de croire en ce que dit l'EI, mais qu'au plus profond de vous-même, vous êtes dégoûté de l'idéologie de l'EI, vous adhérez à la vision de l'EI ?
On lit dans le Coran que "la religion n'est pas une contrainte", mais l'EI limite et supprime la liberté au nom de la religion. Si Dieu voulait que les musulmans forcent les autres à se convertir à l'islam, il pourrait faire en sorte que tous les humains soient musulmans, non ? Le but n'est donc pas de contraindre les gens à croire à l'islam. Même les prophètes n'ont pas eu ce message. Le Coran dit qu'ils n'ont pas été envoyés pour contraindre ou forcer les gens à croire. Au contraire, ils devaient simplement transmettre le message : nous ne t'avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde: tu n'es chargé que de transmettre" (42:48), "Nous t'avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur"(48:8) et "et tu n'es pas un dominateur sur eux" (88 :22).
Il n'est donc pas autorisé de jouer le rôle de Dieu sur Terre. Les jihadistes de l'EI jouent le rôle de Dieu parce qu'ils veulent convaincre les gens de leur foi à l'aide de l'épée. Et ce serait de la miséricorde. C'est ridicule.
Vous dites que les musulmans doivent haïr les non-musulmans. Si les musulmans doivent haïr les non-musulmans, pourquoi alors les hommes musulmans ont-ils le droit d'épouser des femmes non-musulmanes? Ou devez-vous haïr votre propre femme aussi? Dans le Coran, on lit : "Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent" (30 :21).
Il est donc normal d'aimer sa femme, y compris si elle est juive ou chrétienne. Cela prouve qu'il est autorisé d'aimer les gens qui ne vous combattent ou ne vous oppriment pas pour la personne qu'ils sont. Par la présente, j'espère que vous vous repentirez.

MONTASSER ALDE'EMEH AU MUSULMAN HYPOCRITE: "POURQUOI NE TE DEMANDES-TU PAS POURQUOI TU PRÉFÈRES LA BELGIQUE AU PAYS DE TES ANCÊTRES ?"
"Quand on constate aujourd'hui que les jeunes qui ont fréquenté nos écoles finissent par se faire exploser parmi leurs concitoyens, on ne peut qu'en conclure que la communauté dont ces jeunes font partie, a failli. Pas l'état", écrit Montasser AlD'emeh. "Pourquoi ne te demandes-tu pas pourquoi tu préfères la Belgique au pays de tes ancêtres ?"
Tu oeuvres pour la tolérance, mais tu es toi-même intolérant.
Tu oeuvres pour l'amour entre les peuples et les personnes, mais tu hais ceux qui pensent autrement.
Tu aspires à la diversité dans notre société, mais quand quelqu'un du même milieu est différent de toi, tu es le premier à le descendre en flèches.
Tu accuses les autres de racisme, alors que tu formules des remarques racistes tous les jours.
Tu demandes aux gens de faire preuve d'empathie alors que tu ne montres même pas d'empathie à l'égard des victimes de l'inconduite de gens de ta communauté.
Non, tu leur cherches des échappatoires et des excuses. Même pour les jihadistes de l'EI.
Pourquoi ne cherches-tu pas d'excuses aux hooligans qui ne peuvent plus tolérer l'inconduite de personnes de ta communauté, qui expriment leur effroi à propos des attentats à Bruxelles et à Zaventem ? Non, tu accuses la Syrie et l'Irak quand on parle de ces attentats. C'est totalement déplacé, car les attentats contre des innocents ne se relativisent d'aucune manière.
Tu qualifies les non-musulmans d'incroyants, tu traites les musulmans qui pensent autrement d'infidèles et tu les excommunies. Dans ce cas pourquoi n'as-tu pas protesté contre les coreligionnaires qui salissent ta foi ? Mais tu es en colère quand quelqu'un fait un dessin niais du prophète. Indigné, tu te moques alors d'autres gens.
Quand on constate aujourd'hui que les jeunes qui ont fréquenté nos écoles finissent par se faire exploser parmi leurs concitoyens, on ne peut qu'en conclure que la communauté dont ces jeunes - leur famille, les imams, les représentants - font partie, a failli. Et non l'état qui t'a permis d'étudier gratuitement, qui a permis à des milliers de personnes - de ta communauté ici - de vivre dans des habitations sociales et de percevoir des indemnités. De profiter de tous les droits et des libertés. Et de vivre en sécurité.
Il est temps que tu te regardes dans un miroir. Que tu arrêtes de fuir tes responsabilités. Que tu ne cherches plus d'excuses à ton échec personnel. Il est temps que tu désignes ta propre communauté, les gens qui te représentent, les imams qui ne parlent pas ta langue. Il est temps que tu te remettes en question.
La Belgique m'a donné toutes les chances. Si tu ne reconnais pas ça, tu serais parti depuis longtemps. Pourquoi ne te demandes-tu pas pourquoi tu préfères la Belgique au pays de tes ancêtres ?
Je sais pourquoi: parce qu'on est sacrément bien ici.
Regarde un pays comme le Liban, où on interdit aux Palestiniens - je suis palestinien - d'exercer des dizaines de professions, où ils ne bénéficient pas de la nationalité libanaise et ne peuvent acheter de maison.
Ou regarde la Syrie où le peuple est massacré.
Ou poussons le bouchon encore plus loin: regarde les djihadistes de l'EI qui tranchent la gorge de musulmans qui pensent différemment.
La situation est-elle si mauvaise en Belgique? Ici, je suis un citoyen libre, content que je puisse vivre ici. Pourtant, moi aussi j'ai quitté Bruxelles pendant un moment. À Bruxelles, mon père voyait des jeunes qui traînaient en rue en fumant du hasch, qui cambriolaient des voitures, piquaient des portefeuilles, arrachaient des colliers de femmes, volaient des mobylettes, et commettaient même des attaques à main armée.
Il n'a pas souhaité confronter ses enfants à ça. Je suis reconnaissant à mon père d'avoir pu grandir dans un village flamand. C'est grâce à lui que j'ai pu commencer des études universitaires et obtenir un diplôme. Il a mis dix enfants au monde et il a pris ses responsabilités en tant que père. J'ai décidé de retourner plus tard à Bruxelles, comme enfant de cette société. Je n'ai pas besoin de communauté religieuse pour me représenter. Il est temps que toi aussi tu comprennes que tu n'en as pas besoin. Il est temps qu'en tant que citoyen libre tu contribues positivement à cette société. Alors, lève-toi et protège cette société que nous chérissons tous.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LE CORAN CONTRE L’INTÉGRISME DJIHADISTE
« APPRENONS À PENSER LOGIQUEMENT ET À EXERCER NOTRE ESPRIT CRITIQUE. » 

Montasser n’a pas recours à l’épée, ni à la violence, ni à la case prison, ni au châtiment mais bien à la parole coranique,  aux sourates du Coran pour déconstruire le discours fondamentaliste. Ses arguments sont foudroyants ? Sa thèse est extrêmement simple : les Djihdistes ont été envoûtés par des intégristes au moyen d’un discours militant (haine d’Israël, de l’Occident,des homosexuels, machisme etc), et des paroles extraites du Coran. Celles-ci ne sauraient être « exorcisées » ou abrogées si on préfère que par d’autres sourates tirées de ce même Coran. Encore faut-il avoir recours à des dé-radicalisateurs qui maîtrisent parfaitement leur Coran, qui soient, autrement dit, des Corans vivants, des Corans qui marchent, capables de démonter le discours djihdiste point par point, sachant raisonner avec leur cervelle en toute rigueur et en toute franchise.  Pour qui sait lire, le Coran invite à raisonner et à employer son intelligence, il veut que chaque croyant l’appréhende, comme s’il lui avait été révélé personnellement, ainsi que le suggère un hadith célèbre.
Vouloir convaincre avec l’épée et se réclamer de la Miséricorde est grotesque.  Laten we eens logisch en kritisch nadenken.
Apprenons à penser logiquement et à exercer notre esprit critique.
Montasser recourt à « mijn rationele benadering van religieuze teksten »  autrement dit à une approche rationnelle du texte fondateur. Mis comment expliquer le parcours tout à fait singulier de cet homme d’origine palestinienne ?
Il répond : mon père voyait des jeunes qui traînaient en rue en fumant du hasch, qui cambriolaient des voitures, piquaient des portefeuilles, arrachaient des colliers de femmes, volaient des mobylettes, et commettaient même des attaques à main armée.
Il n'a pas souhaité confronter ses enfants à ça. Je suis reconnaissant à mon père d'avoir pu grandir dans un village flamand. C'est grâce à lui que j'ai pu commencer des études universitaires et obtenir un diplôme. Il a mis dix enfants au monde et il a pris ses responsabilités en tant que père. J'ai décidé de retourner plus tard à Bruxelles, comme enfant de cette société. Je n'ai pas besoin de communauté religieuse pour me représenter. Il est temps que toi aussi tu comprennes que tu n'en as pas besoin. Il est temps qu'en tant que citoyen libre tu contribues positivement à cette société. Alors, lève-toi et protège cette société que nous chérissons tous.
Ce discours téméraire mais constructif  insupporte singulièrement le Libanais  Dyab Abou Jahjah. On ne saurait plaire à tout le monde.
MG 

 
JAHJAH OVER OPINIESTUK 
ALDE'EMEH: 'DE MANNELIJKE ZUHAL DEMIR IS OPGESTAAN'
Simon DemeulemeesterHoofdredacteur van Knack.be
Dyab Abou Jahjah reageert scherp op het opiniestuk van Montasser AlDe'emeh over hypocrisie bij sommige moslims.

Abou Jahjah en Montasser AlDe'emeh © Belga
Het opiniestuk van jihadkenner Montasser AlDe'emeh valt niet in goede aarde bij Dyab Abou Jahjah, voorzitter van Mouvement X. In zijn stuk hekelt Alde'emeh moslims die zich hypocriet gedragen in het terreurdebat. 'Als we vandaag vaststellen dat jongeren die naar onze scholen zijn geweest zich uiteindelijk tussen hun medeburgers opblazen, dan kunnen we alleen maar concluderen dat de gemeenschap waartoe die jongeren behoren gefaald heeft. Niet de overheid.'
Jahjah dicht in een reactie op zijn Facebookpagina de jihadexpert een 'gastmentaliteit' toe. 'Hij is met zijn gastmentaliteit tevreden met meer rechten dan in Libanon of Marokko.' Volgens Jahjah ligt dat anders bij de jongeren die AlDe'emeh volgens hem beschrijft. 'Hun maatstaf voor tevredenheid in HUN land ligt hoger, en als burgers eisen ze gelijke rechten met hun autochtone medeburgers.'
De vaders van die jongeren, aldus nog Jahjah, hebben zich 'doodgewerkt in de mijnen, de metallurgiesector, in de chemie en hebben dit land meegebouwd'. Hij besluit zijn reactie door AlDe'emeh te vergelijken met Zuhal Demir, Kamerlid voor N-VA: 'De mannelijke Zuhal Demir is opgestaan'.
'KRITIEK BEWIJST DAT IK GELIJK HEB'
AlDe'emeh ziet in de kritiek net een bewijs voor zijn stelling. 'Ik word verketterd en afvallig verklaard. Dergelijke reacties bewijzen net wat ik in mijn stuk schrijf.'

Aucun commentaire: