dimanche 12 juin 2016

 L’ouverture de l’école à l’islam crispe en Flandre

 CHRISTIAN LAPORTE    
La Libre

Lieven Boeve, le directeur-général du réseau catholique en Flandre, a jeté un fameux pavé dans la mare avec son projet de l’école du dialogue (sous-entendu : avec d’autres courants religieux). Ce théologien de la KU Leuven a en effet imaginé avec son collègue Didier Pollefeyt d’ouvrir au propre comme au figuré des espaces dans l’enseignement libre pour mieux comprendre l’islam. Concrètement, cela pourrait aller de l’installation d’un espace de prière à côté de la chapelle à l’autorisation du voile en passant par des moments de réflexion commune avec les élèves de différentes confessions. Mais pas question d’introduire un cours de religion islamique ! Objectif : renforcer l’identité de l’enseignement catholique tout en reconnaissant celle de croyants d’autres horizons. "LES ÉVÊQUES COMPLICES" Si l’idée a suscité l’ironie de Bart De Wever  elle déchaîne une frange de catholiques quasi traditionalistes regroupés sous la bannière de Pro Familia - à ne pas confondre avec Pro Vita, qui se bat contre l’IVG. Le mouvement s’en prend régulièrement aux évêques flamands "parce qu’ils ne seraient plus catholiques que de nom". Si l’ouverture de Mgr Bonny aux homosexuels lors des synodes sur la famille leur a paru inadmissible, ils s’en sont aussi pris à Mgr De Kesel, jugé trop progressiste. Cette fois, tous les évêques sont dans leur collimateur, accusés "d’ouvrir la bergerie catholique aux loups musulmans". Ce samedi 25 juin, ils manifesteront à Bruxelles "contre la fausse tolérance et les mosquées dans nos écoles","pour le Christ en tant que Professeur de l’humanité et de nos enfants". Et enfin pour "l’école catholique au service de Dieu et du pays"… Et cela dans les deux langues, car leur espoir est d’avoir aussi des relais du côté francophone.




COMMENTAIRE DE DIVERCITY
POUR "L’ÉCOLE CATHOLIQUE AU SERVICE DE DIEU ET DU PAYS"…

L’enseignement catholique flamand est organisé par une mosaïque  de 734 ASBL  (952 en l’an 2000) qui fonctionnent comme autant de Pouvoirs organisateurs  autonomes. Lieven Boeve, le nouveau  directeur-général du réseau catholique en Flandre entend bien les ramener à 150 dans le but de donner plus d’autonomie pédagogique aux directions d’école. C’est dire que Boeven, professeur de théologie à la KUL  et à Louvain La Neuve, n’est pas un rêveur mais un homme pragmatique qui  les pieds sur terre. Il s’observe que l’enseignement de la Vlaamse Gemeenschap (enseignement public ou officiel si on préfère) gagne des parts de marché au détriment du réseau catho qui scolarise 80% des élèves de Flandre. Il se susurre également que les patrons du libre redoutent la création d’un réseau scolaire musulman en Flandre et entendent le court-circuiter par une politique d’ouverture aux musulmans de plus en plus nombreux dans ses écoles.
« Lieve Boeven , théologien de la KU Leuven a en effet imaginé avec son collègue Didier Pollefeyt d’ouvrir au propre comme au figuré des espaces dans l’enseignement libre pour mieux comprendre l’islam. »(…) « Mais pas question d’introduire un cours de religion islamique ! Objectif : renforcer l’identité de l’enseignement catholique tout en reconnaissant celle de croyants d’autres horizons. »
Reste à savoir si son alter ego en fédération Wallonie Etienne  Michel  le suivra dans cette voie. Jusqu’ici on enregistre peu de réactions du côté des représentants de la laïcité. Il se pourrait bien que ses grandes manœuvres soient de nature à déterrer la hache de guerre entre réseaux concurrents.
MG


KATHOLIEK ONDERWIJS WIL VAN 734 NAAR 150-TAL SCHOOLBESTUREN EVOLUEREN
De Standaard

Lieven Boeve Foto: Bart Dewaele

In het jaar 2000 waren er nog 952 schoolbesturen in het Katholiek Onderwijs Vlaanderen. Vandaag de dag zijn er dat nog 734, of zo’n twintig procent minder. Op termijn, tegen 1 september 2018, wil Katholiek Onderwijs Vlaanderen evolueren naar zo’n 150 schoolbesturen.
Het is een van thema’s op het congres ‘Eigentijds Tegendraads’ dat topman Lieven Boeve vandaag organiseert in Leuven. Naast een bezinning over de eigen identiteit en de katholieke dialoogschool, komen ook bestuurlijke optimalisering en schaalvergroting aan bod. En dat alles in het licht ook van de onderwijshervorming waarover de Vlaamse regering vorig weekend enkele knopen heeft doorgehakt.
‘We willen gaan voor schaalvergroting, wat niet hetzelfde is als schoolvergroting’, zegt Lieven Boeve. ‘We streven naar sterke schoolbesturen die zich buigen over praktische vragen, zodat niet elke directeur van een school afzonderlijk moet bezig zijn met het verwarmingssysteem in de klaslokalen of de tegels op de speelplaats. Laat dat op grotere schaal beslist worden, zodat die directeur zich in zijn school met het pedagogische kan bezighouden, met het school zijn in de échte betekenis’, aldus Lieven Boeve.
De organisatorische hervorming moet wel in één keer gebeuren, zodat er geen chaos ontstaat: alle scholen steken tegelijk over. Belangrijk is ook dat de wil om te integreren, zoals dat vroeger al gebeurd is met de zogeheten scholengemeenschappen, van onderen uit groeit. ‘We willen geen schijnhuwelijken organiseren’, zegt Boeve.
Dit geldt ook voor de andere wijzigingen die de in de maak zijnde onderwijshervorming met zich brengt. ‘Als er keuzes worden gemaakt, moet altijd vooropstaan dat het klasgebeuren beter wordt ondersteund’, aldus Lieven Boeve.
HET SCHOOLBESTUUR
(of centrumbestuur: voor de centra voor volwassenenonderwijs, voor basiseducatie en voor leerlingenbegeleiding) is:
•het gemeentebestuur voor een gemeenteschool
•het provinciebestuur voor een provinciale school
•de scholengroep in het GO! (het vroegere gemeenschapsonderwijs)
•een vzw in het vrij onderwijs.
Het schoolbestuur is de werkgever van het onderwijspersoneel.
U kunt de contactgegevens van uw schoolbestuur opvragen op het secretariaat van uw school, of u kunt de schoolbesturen ook terugvinden via de website Scholen en onderwijsaanbod(externe website). Bij elke school staan de contactgegevens van het schoolbestuur vermeld.

Aucun commentaire: