samedi 30 juillet 2016

Attentat dans une église: «Notre fraternité vivra», dit l’imam de la ville

Le Soir
Une cérémonie a eu lieu à la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray, où a eu lieu la tragédie.


• Capture d’écran. © Twitter
Une cérémonie s’est tenue ce vendredi après-midi à la mosquée de la ville. L’Imam a invité les chrétiens au prêche de l’après-midi.
« Je ne peux pas me taire, mon silence pourrait être interprété comme de la connivence ! », a entamé l’imam de Saint-Etienne-du-Rouvray.« Vous ne passerez pas par nous. Ni aujourd’hui, ni demain ! Vous voulez créer la discorde, mais vous ne nous connaissez pas », a-t-il continué.
« Vous vous êtes trompés de civilisation car vous êtes hors de la civilisation. Vous vous êtes trompés d’humanité car vous êtes hors de l’humanité ! », a-t-il insisté.
"Vous vous êtes trompés de cible/pays/civilation ! On ne vous le pardonne pas"
L’imam a conclu avec ses mots : « Aux criminels qui veulent nous monter les uns contre les uns : notre fraternité vivra ! ».
Invité à la cérémonie, le père Auguste Moanda a déclaré : « Il faut construire des ponts et non des murs entre nous. Nous croyants devons montrer l’exemple ».
Catholiques et Musulmans se sont ensuite rendus ensemble devant l’église où s’est déroulé le drame pour une minute de silence.
Des personnes de confession musulmane sont venues dans l’église avant de se rendre à la mosquée, située juste derrière l’édifice, pour la traditionnelle prière du vendredi.
FRATERNATISATION ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS
Un moment émouvant s’est produit quand un musulman, venant de Valenciennes (Nord) et enseignant la religion dans une école publique belge, est tombé dans les bras du responsable catholique de la chorale de la ville, Gabriel Moba.
« En tant que musulman, je ne tolère pas ce genre de choses », a déclaré à l’AFP l’enseignant, Yazid Amara, à propos de la prise d’otages qui s’est soldée par la mort du prêtre.
Voyant la scène de fraternisation, une jeune musulmane de 25 ans, en pleurs, les a félicités. « Je vous remercie pour ça, ils ne nous détruiront pas », a-t-elle dit en évoquant les deux djihadistes qui ont égorgé le père Hamel dans l’église Saint-Etienne, située en centre-ville.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
« VOUS VOUS ÊTES TROMPÉS D’HUMANITÉ »

Emotion,  chagrin et miséricorde. Cet imam a du cran. Son propos est hardi, on ne peut que s’en réjouir. Il rejoint les témoignages forts de Gabriel Ringlet et celui de Michel Visart, père d’une adolescente tuée dans l’attentat du Maelbeek.  Nous avons à cœur de répercuter ces cris en espérant qu’ils seront largement répercutés et auront un écho dans les cœurs des hommes et des femmes de volonté que ces crimes bouleversent.
La mal radical (Kant) a pour seule vertu d’éveiller la compassion des êtres les plus endurcis. Ces voyous lamentables  qui s’égarent et que l’islamisme induit en errance se sont en effet trompé d’humanité.
MG

Aucun commentaire: