lundi 18 juillet 2016

Nice: la revendication de l'EI est "vague" mais a priori pas "opportuniste"


La Libre Belgique 

L'organisation Etat islamique a revendiqué samedi de manière assez "vague" l'attaque au camion qui a tué 84 personnes sur la Promenade des Anglais à Nice, mais ne s'est jusqu'ici jamais attribué des attaques de façon "opportuniste", selon deux experts interrogés par l'AFP.
"L'auteur de l'opération (...) menée à Nice en France est un soldat de l'Etat islamique. Il a exécuté l'opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l'EI", affirme l'agence Amaq, liée au groupe jihadiste, citant une "source de sécurité".
Jusqu'ici, l'Etat islamique a fait la distinction entre "soldat" et "sympathisant", entre "revendication" et communiqué de "félicitations", explique à l'AFP David Thomson, spécialiste du jihadisme et auteur du livre "Les Français jihadistes".
(…)"La revendication est vague et ne permet pas de savoir si l'attentat a été commandité ou seulement inspiré des appels à frapper la France lancés par l'EI", remarque aussi Yves Trotignon, ancien analyste du service antiterroriste de la DGSE.
Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n'était pas connu des services de renseignement et des voisins ont évoqué un profil déséquilibré. Un tel profil "n'empêche pas d'être jihadiste", répond David Thomson. Et "il y a des gens qui sont dans la discrétion ou se radicalisent extrêmement rapidement".

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
NO COMMENT : ÉCOEUREMENT MAJEUR 


RECHERCHÉ ACTIVEMENT PAR SON PÈRE, LE PETIT KILLIAN EST DÉCÉDÉ DANS L'ATTAQUE À NICE 

Tahar Marji est un homme abattu. Après avoir retrouvé sa femme morte au sol jeudi dans l'attaque à Nice, il recherchait activement son fils de 4 ans.
"J’ai appelé partout, les commissariats, les hôpitaux, sur Facebook, j’ai pas trouvé mon fils. Ça fait 48 heures que je cherche. Ma femme est morte, mon fils, il est où ?", s'interrogeait l'homme, désespéré.
Après deux jours de recherche, c'est le coup de massue. Tahar Marji a eu la confirmation ce samedi de la mort de Killian, fauché par la folie meurtrière à Nice.
Depuis lors, la photo du petit garçon circule abondamment sur les réseaux sociaux et émeut la toile.

Aucun commentaire: