dimanche 7 août 2016

8 choses à savoir sur les Belges et la bière


RÉDACTION LIFESTYLE  La Libre Belgique 



Les consommateurs de bière du monde entier célèbrent aujourd’hui la Journée internationale de la bière. L'occasion de se pencher sur la relation que Belges entretiennent avec ce breuvage houblonné.
Les Belges sont très chauvins en matière de bière et ils la boivent surtout au café. Voici notamment ce qu'il ressort sondage de la chaîne d'hôtel Mercure, mené par iVox, auprès de 1000 Belges et de 1000 Néerlandais en vue de cerner leurs habitudes en matière de bière et la place qu’elle occupe dans leur alimentation.
Voici ce qu'il faut en retenir :
Les Belges sont fiers de leurs bières
Neuf consommateurs belges sur dix trouvent la bière nationale meilleure que celle produite par nos voisins néerlandais, contre un sur cinq aux Pays-Bas. En outre, deux consommateurs belges de bière sur trois affirment que les bières étrangères ne surpassent généralement pas celles de leur pays. "La culture brassicole belge est célèbre dans le monde entier. Outre une grande diversité de saveurs et de types de bières, la Belgique possède indéniablement une incroyable histoire et un riche patrimoine dans le domaine de la bière. Cette réputation est fortement ancrée chez nos voisins du nord", commente Sofie Vanrafelghem, maître sommelière en bières.
Les Belges aiment boire des bières au café
La dégustation de bière au café a la cote en Belgique : 52 % des amateurs belges de bière boivent souvent une bière au café alors que les Néerlandais ne sont que 39 % à le faire. "Ceci est lié à notre grande culture du café. Outre les vieux cafés, nous avons aussi vu apparaître de nouveaux bars avec une liste très fournie de bières", explique Sofie Vanrafelghem.
Les femmes et la Kriek
Au revoir les clichés : seule une femme belge sur 5 privilégie les bières fruitées. Elles sont 80 % à préférer un autre type de bière. "Ce mythe persiste, encouragé par le marketing, mais il n'a pas de sens", observe Sofie Vanrafelghem .
Les Belges aiment la bière locale
Lors de voyages ou d’excursions en Belgique, ils sont près de six sur dix (58 %) à jeter leur dévolu sur une bière locale. Seuls 49 % d’entre eux choisissent une bière d’une grande marque belge.
Bière et carbonnades
Les carbonnades accompagnées de frites sont le plat préféré de quatre buveurs de bière sur dix. Les amuse-bouche (33 %) et le barbecue (31 %) arrivent respectivement en deuxième et en troisième position. L’association de la bière et du barbecue séduit particulièrement les plus jeunes consommateurs de bière – 46 %, contre 19 % des plus de 55 ans. D’autres classiques belges comme les frites de la friterie (31 %) et les moules (26 %) se marient très bien à la bière, d’après les amateurs belges.
La bière de plus en plus tendance chez les jeunes
17 % des buveurs belges de bière indiquent que leur consommation a augmenté ces dernières années. Une augmentation à nouveau plus marquée chez les plus jeunes (jusqu’à 35 ans). Sofie Vanrafelghem explique ce phénomène : "En Belgique comme aux Pays-Bas, les jeunes sont de plus en plus nombreux à tester les bières spéciales. Il s’agit véritablement de découvrir et de déguster. S’y connaître en bières est, par ailleurs, de plus en plus tendance chez les jeunes". Ce phénomène est aussi lié à l'émergence de brasseries innovantes.
Fréquence de consommation
Six belges sur dix en consomment au moins une fois par semaine et trois sur dix une ou plusieurs fois par mois.
Les bières favorites
Les types de bières les plus populaires auprès des Belges sont la blonde (19 %), la pils (17 %) et la triple (15 %). On relève une différence notable entre les néerlandophones et les francophones à ce niveau. Alors que la pils et la triple sont plus populaires chez les néerlandophones (respectivement 22 % contre 12 % et 19 % contre 9 %), les francophones préfèrent souvent les bières fruitées plus douces (16 % contre 10 %) et les bières belges spéciales (12 % contre 3 %). 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LA BIÈRE ET LE COMMUNAUTAIRE 

Ces statistiques ne sauraient intéresser que les brasseurs et autres cafetiers (féminin : cafetières) ;
L’instance malsaine marquée par l’auteur de ce papier sur les préférences différentes entre Flamands et Wallons frise le ridicule, sinon l’indécence. Cette obsession à souligner les contrstes est digne de la N-VA pas d’un quotidien qui se prétend de qualité.    

Aucun commentaire: