samedi 1 octobre 2016

Les Belges consomment toujours plus d'antidépresseurs


Le Vif
Source: Belga
Le nombre de personnes qui consomment des antidépresseurs stagne pour la première fois depuis des années. Toutefois, le nombre de médicaments contre la dépression utilisés augmente, écrit De Tijd en se basant sur les nouveaux chiffres de l'Inami. 


© Istock
Environ un Belge sur dix consomme des antidépresseurs, ressort-il des chiffres de l'Inami. En 2015, un peu moins d'1,2 million de personnes ont utilisé au moins une fois un médicament contre la dépression. Même si c'est un peu plus qu'en 2014, il s'agit de la première fois depuis des années que le nombre stagne. En dix ans, 170.000 Belges sont devenus des consommateurs de tels médicaments (+16,5%).
La stagnation est due, selon l'Inami, aux campagnes de sensibilisation effectuées auprès des patients et des médecins, qui essaient plus souvent des moyens alternatifs comme la psychothérapie.
Toutefois, le nombre d'antidépresseurs utilisés continue d'augmenter. En 2015, plus de 320 millions de pilules ont été avalées, soit une augmentation de plus de 100 millions en 10 ans (+ 50%).
Le professeur d'économie de la santé Lieven Annemans (UGent) ne considère pas qu'une utilisation plus importante par patient soit, par définition, une mauvaise chose. "Un traitement doit, selon les prescriptions, durer quatre mois pour avoir un effet et peut-être que ce n'était pas toujours respecté auparavant", explique-t-il au Tijd. Une augmentation des utilisateurs réguliers peut également expliquer cette augmentation.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
DESESPERANCE
Comme le montre cette superbe photo, la désespérance est  l’absence d’horizon. Raoul Hedebouw sur la montée du PTB: «Les gens entendent une alternative» En somme et en caricaturant à peine voter PTB ce serait comme voter Trump ou Marine Le Pen. A bon électeur salut.
MG


«LES GENS ENTENDENT UNE ALTERNATIVE»
C.BQ
Le Soir
Le PTB est le troisième parti francophone selon notre Grand baromètre Ipsos – Le Soir – RTL-TVI. Pour son porte-parole la raison est simple : « Les gens en ont marre de voir les mêmes partis ».
Le PTB est désormais le troisième parti francophone. C’est ce qui ressort de notre Grand baromètre Ipsos – Le Soir – RTL-TVI. Comment expliquer cette percée ? Pour le porte-parole du PTB, interrogé sur Bel RTL, «  les gens entendent une alternative crédible au niveau politique ».
Pour Raoul Hedebouw, «  la plupart des gens en ont marre de voir les mêmes partis venir avec les mêmes solutions qui ne marchent pas et nous enfoncer de plus en plus dans la crise. Et c’est ce vent nouveau qui souffle sur la Wallonie et Bruxelles  ».
Est-ce que le PTB ringardise le PS ? «  Je ne suis pas pour un PS faible mais pour une gauche forte. Mais ce n’est pas moi qui vais régler les problèmes du PS  »

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
« Le PTB qui monte, c’est le débat public qui descend »Le Soir

Aucun commentaire: