vendredi 13 janvier 2017

Entretien "convivial" et "chaleureux" Michel-Merkel dans un restaurant bruxellois


Le Vif
Le Premier ministre Charles Michel et la chancelière allemande Angela Merkel ont eu jeudi soir un entretien "convivial" et "chaleureux" dans un restaurant bruxellois sur une série de thèmes allant des questions européennes aux relations que l'UE devrait entretenir avec la Russie, a-t-on appris dans l'entourage du chef du gouvernement.


© Belga
M. Michel a invité son homologue allemande - parfois présentée comme "la femme plus puissante du monde" - à une rencontre dans un cadre moins formel que le Lambermont (sa résidence de fonction) ou le domaine de Val Duchesse, après qu'elle eut été faite dans l'après-midi docteur honoris causa par les universités de Louvain (KU Leuven) et de Gand (UGent) à l'occasion d'une brève visite à Bruxelles.
La chancelière a ainsi été amenée à visiter la Grand-Place de la capitale sous une pluie battante, en compagnie du bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, avant un repas dans un restaurant des environs à l'invitation de M. Michel.
La rencontre a été qualifiée d'"extrêmement agréable" par l'entourage du Premier ministre, tout en étant "dense dans les échanges" sur le fond grâce à la "relation de confiance" qui s'est installée entre Mme Merkel, chancelière depuis octobre 2005 (BIEN: 2005), et M. Michel, arrivé au pouvoir en octobre 2014.
Les deux chefs de gouvernement ont effectué un tour d'horizon des questions internationales, principalement les enjeux européens, allant de l'échange de renseignements dans la lutte contre le terrorisme à la politique migratoire en passant par la gouvernance économique et les difficiles relations entre l'UE et la Russie.
Cet entretien a permis, a-t-on ajouté dans l'entourage de M. Michel, de conforter le partenariat entre Bruxelles et Berlin.
L'Allemagne est le premier marché d'exportation pour les entreprises belges et le second fournisseur de la Belgique.
L'horaire initial a été chamboulé et Mme Merkel a fini par reprendre son avion à destination de Berlin avec une heure de retard.
Le prochain rendez-vous entre les dirigeants allemand et belge sera le sommet extraordinaire à 27 (les actuels membres de l'UE, moins le Royaume-Uni) qui se tiendra le 3 février à La Valette afin de continuer à débattre de l'avenir de l'Union après le Brexit.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
AUDACIEUSE MISE EN SCENE

Ce tête à tête informel à la « taverne du passage » est évidemment une idée originale à mettre au crédit d’un premier ministre souvent contesté et même raillé par les médias. Rien de tel qu’un moment de convivialité comme celui-ci  pour resserrer les liens entre deux pays.
On ignore évidemment ce qu’ils se sont dit.  Quoique : « Merkel en Michel hadden het over internationale vraagstukken, voornamelijk de Europese uitdagingen, zoals de uitwisseling van informatie in de strijd tegen het terrorisme, het migratiebeleid, de financiële politiek en de moeilijke relaties tussen de EU en Rusland. Het onderhoud heeft ervoor gezorgd dat het partnerschap tussen Brussel en Berlijn nog sterker werd, zo klinkt het in de entourage van premier Michel.” (HLN)
Un jour que je déjeunais aux Brasseries Georges, je reconnus à quelques tables de la mienne  Wilfried Martens attablé avec sa jeune épouse. Je demandai au garçon, s’il venait souvent ici et comment sa sécurité est assurée.  Il me répondit :vous voyez tous ces couples élégants attablés joyeusement ?
Et bien ce sont tous des membres du staff de sécurité.
MG

Aucun commentaire: