vendredi 27 janvier 2017

Un Gambien se noie dans le Grand Canal de Venise sous les rires des passants


J. Dy Le Soir

Alors que le jeune homme se noyait, des personnes présentes sur les lieux ont sorti leur téléphone pour filmer la scène, tandis que d’autres l’ont insulté.


Un jeune homme de 22 ans, originaire de Gambie, s’est jeté dans le Grand Canal de Venise ce dimanche 22 janvier, probablement dans le but de se suicider. Il s’est noyé sous les regards des passants et des voyageurs d’un bateau de transport en commun, sans que personne ne tente de le sauver.
Selon la presse italienne, la victime s’appelait Pateh Sabally et bénéficiait depuis deux ans d’un titre de réfugié.
L’INDIFFÉRENCE DES TÉMOINS
Plusieurs vidéos montrant la noyade du jeune homme devant des centaines de personnes, indifférentes à son sort, ont fait le tour des réseaux sociaux, suscitant la polémique. On y voit un homme qui tente difficilement de garder la tête hors de l’eau alors que plusieurs personnes assistant au drame sortent leur téléphone pour filmer.
Sur l’une des vidéos, on entend un homme crier en italien « Afrique ! Afrique », puis « Lancez-lui des gilets de sauvetage ». Trois bouées sont alors lancées à l’eau mais le Gambien ne les attrapera jamais.
DE NOMBREUSES INSULTES
Alors qu’il se noyait, plusieurs personnes l’ont insulté depuis les bateaux : « C’est une merde », « Allez, rentre chez toi », « Laissez-le mourir ! », « Il est stupide, il veut mourir ». Dans une autre vidéo, on entend les touristes discuter : alors que certains veulent aller à l’eau, d’autres les en empêchent, estimant que c’est trop dangereux.
Le directeur local de la Société nationale de sauvetage a expliqué au journal Corriere del Veneto qu’un maître-nageur était sur le point de sauter mais qu’il avait été « distrait par une femme qui criait depuis le bateau que le jeune homme faisait semblant. Le temps de vérifier, il avait disparu ».
UNE ENQUÊTE EST OUVERTE
Le jeune homme a fini par se noyer. Lorsque les secours ont repêché son corps, des centaines de personnes ont regardé la scène depuis les bateaux ou depuis le rivage. La procureure de Venise a ouvert une enquête pour déterminer d’éventuels manquements dans ce drame. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
MORT A VENISE 

Ce fait divers tragique qui fait le buzz sur les réseaux sociaux est une belle métaphore de l’insensibilité européenne/occidentale  face à la détresse des réfugiés de ce qu’on appelle le tiers monde. Un Gambien se noie dans le grand canal de Venise dans l’indifférence, voire l’hostilité des blancs à bord du vaporetto. Cela ne saurait s’inventer. Venise symbolise l’allégorie de la décadence européenne, comme l’illustre la superbe nouvelle de Thomas Mann mise à l’écran par le génial Visconti.  Le vaporetto évoque un Titanic en réduction dont les passagers arrogants ignorent encore qu’il finira par heurter les icebergs et s’abimer dans les eaux glacées.
Aujourd’hui, les Africains se noient par milliers  dans la Méditerranée, ce mur liquide qui sépare le continent noir du continent blanc, terre promise de tous migrants sub-sahariens. Seul le bon pape François s’en émeut. La noyade du Gambien apparaît comme l’exact contraire de la parabole du bon Samaritain. C’est qu’il n’y a plus en Europe, hormis Angela Merkel, beaucoup de Samaritains généreux, seulement des millions de Trumps aux petits pieds qui s’ignorent mais plus pour très longtemps. Mais plutôt que de tendre un doigt accusateur, demandons-nous dans notre for intérieur si nous nous serions jetés dans l’eau glacée pour venir en aide au Gambien en détresse. Angela Merkel, fille de pasteur, immigrée originaire de la République démocratique allemande, l’ancienne RDA communiste  est sans doute la seule dirigeante à avoir de l’empathie pour le drame des déracinés d’Afrique et d’Orient. Mais cela risque de coûter à Mutti sa réélection en avril prochain face à la montée de l’A.F.D.
AFD veut dire : une alternative pour l’Allemagne. C’est le parti qui monte, qui monte, singulièrement dans les anciens Länder communistes, là où paradoxalement il y a le moins de réfugiés et demandeurs d’asile.
En avril nous saurons ce que veulent désormais les Allemands ; en mai nous saurons si les Français choisiront de confier leur destin à Marine Le Pen. Souvenons-nous que personne en Europe ne vit venir le Brexit, ni la présidence de Donald Trump. DiverCity ne fut pas du tout surpris et DiverCity pense que face à un Fillon décrédibilisé par les émoluements de Pénélope, Marine pourrait bien l’emporter, à moins que les Français ne plébiscitent Emmanuel Macron au premier tour, ce qui apparait de moins en moins impossible.
MG 


LE ROI PHILIPPE ET LA REINE MATHILDE VISITENT UN CENTRE POUR SANS-ABRI À BRUXELLES
BELGA  La Libre 



 © Photo News

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont visité en toute discrétion mercredi soir le centre d'accueil nocturne de l'ASBL Pierre d'angle, rue Terre-Neuve à Bruxelles. La visite de ce dispositif hivernal pour sans-abri était une initiative du Roi lui-même. Le couple royal est arrivé juste avant le service du repas du soir. Les sans-abri peuvent passer la nuit gratuitement et de façon anonyme dans ce centre. Un repas est en outre servi le soir et le matin. Les lieux, qui font le plein chaque soir, peuvent accueillir 48 personnes.
Le refuge a noué un partenariat avec la chaîne Exqi, qui lui permet de mettre la main sur les surplus quotidiens de pain. S'il n'y a pas assez pour nourrir les sans-abri, des riverains préparent à manger de manière bénévole. Ce qui était le cas mercredi soir.
Quelques mots d'explications ont été donnés au Roi et à la Reine avant le service. Le Roi a même aidé à dresser la table et quelques mots et sourires ont été échangés avec certains pensionnaires.
La Reine a entre-temps visité le point de secours de la Croix-Rouge. Elle a pu discuter avec l'un ou l'autre sans-abri venu se faire soigner. Le froid cause des dommages importants aux personnes vivant dehors, les pieds notamment étant mis à rude épreuve. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
REX SAMARITANUS 

Et voilà que Philippe, neveu du « roi prêtre », se souvenant des leçons de miséricorde de tonton, s’en va visiter les sans-abris et leur mettre le couvert avec la belle Mathilde habillée « sobre » par le couturier Vermeulen. Il ne manquait que la princesse Mathilde pour incarner la « sagrada familia ». 

 
KAZAKHGATE : LIEN TROUBLANT ENTRE LA FONDATION PRINCESSE LÉA ET UN AVOCAT GÉNÉRAL
Thierry DenoëlJournaliste au Vif/L'Express
Dans le dossier judiciaire du Kazakhgate, une information impliquant un magistrat fait l'objet d'un nouveau devoir d'enquête. Le Vif/L'Express et De Standaard ont appris qu'il s'agit de l'avocat général Jean-François Godbille et que cela concerne les 25 000 euros versés à la Fondation de la princesse Léa à la demande d'Armand De Decker. 


Princesse Lea de Belgique © Belga 

(…)Que vient faire ce magistrat, bien connu du monde de la justice, dans le bourbier du Kazakhgate ? L'enquête s'intéresse à la destination finale des 25 000 euros versés au Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique, dont la princesse Léa, belle soeur du roi Albert II, est administratrice. L'enquête sur les flux financiers dans l'affaire De Decker-Chodiev avait mis au jour un virement de 25 000 euros au Fonds d'entraide, début 2012, depuis un compte bancaire appartenant à l'avocate française Catherine Degoul, qui représentait Pathokh Chodiev, comme l'a révélé Le Soir en novembre dernier. Me Degoul avait affirmé aux enquêteurs que c'est à la demande d'Armand De Decker que ce versement avait été effectué. Ce que nie ce dernier.
Quoiqu'il en soit, il apparaît qu'en 2012, parmi les quelques associations qui ont bénéficié du haut patronage de la Princesse Léa, figure l'ASBL Amitié et Fraternité Scoute (AFS) dont Jean-François Godbille préside le conseil d'administration, comme l'indique le site internet de l'ASBL. On connaît par ailleurs la passion de Godbille pour le scoutisme et les Scouts d'Europe en particulier. En soi, ce don de la princesse Léa à l'association d'un haut-magistrat n'a rien d'illégal.
Sauf que Jean-François Godbille est au parquet général depuis 2002, qu'il a certainement eu connaissance en 2011 de la fameuse transaction pénale concernant le trio kazakh (le parquet est un et indivisible), qu'il a été substitut au parquet financier de Bruxelles avec Patrick Dewolf, le magistrat qui a conclu la transaction pénale le 17 juin 2011. Les deux hommes se connaissent bien. Ils se sont succédé à la tête du parquet financier. Au parquet général de Bruxelles, ils étaient, en 2011, tous deux spécialisés dans la même matière. Jusqu'ici rien ne démontre que Godbille ait quelque chose à voir avec la transaction pénale des Kazakhs. On sait juste qu'un avocat général a cosigné le document avec Dewolf, celui-ci devant porter la signature de deux magistrats. Son paraphe apparaît sur la transaction.
Par ailleurs, la date du don de la princesse Léa à l'ASBL scoute coïncide avec le versement de Catherine Degoul au Fonds d'entraide princier. On imagine que les enquêteurs vont scruter les comptes en banque d'AFS et du magistrat lui-même, ainsi que les versements effectués par la Fondation. S'il apparaît que le don correspond aux 25 000 euros mentionnés dans l'enquête, il y aura vraiment de quoi s'interroger. Pour l'heure, le magistrat bénéficie évidemment de la présomption d'innocence. Cela dit, en communiquant comme il l'a fait hier et en annonçant que la conclusion de l'enquête était ainsi retardée, le parquet général montre qu'il prend ce nouvel élément fort au sérieux. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
QUEL RAPPORT ?
Aucun, bien sûr, sauf qu’il concerne un autre aspect de la famille royale et contraste quelque peu avec la visite caritative du couple royal chez les sans-abris.


Aucun commentaire: